Super Bowl: Six joueurs des Patriots refusent désormais de rencontrer Donald Trump

POLITIQUE Martellus Bennett avait été le premier à boycotter la traditionnelle visite à la Maison Blanche, dimanche soir...

B.D.

— 

Le joueur des New England Patriots Martellus Bennett, après la victoire de son équipe sur les Atlanta Falcons, lors du Super Bowl LI, le 5 février 2017 à Houston.
Le joueur des New England Patriots Martellus Bennett, après la victoire de son équipe sur les Atlanta Falcons, lors du Super Bowl LI, le 5 février 2017 à Houston. — Gregory Payan/AP/SIPA

Après Hollywood et les catwalks, Donald Trump va-t-il aussi se voir boycotté par les sportifs ? Ce sont désormais six joueurs des New England Patriots -qui ont remporté le SuperBowl LI dimanche dernier après une remontée hallucinante face aux Falcons d’Atlanta- qui refusent de le rencontrer. Et les supporters incitent les autres membres de l’équipe à suivre leur exemple.

Martellus Bennett a été le premier joueur à refuser publiquement de prendre part à la traditionnelle visite à la Maison-Blanche pour rencontrer le président américain. Après le match dimanche, il avait prévenu : « Je n’irai pas (…) Tout le monde sait ce que j’en pense, il n’y a qu’à me suivre sur Twitter. » Le joueur soutient en effet le mouvement Black Live Matters et s’est notoirement opposé à Donald Trump pendant la campagne présidentielle.

« Pas accepté à la Maison Blanche »

Six autres joueurs lui ont emboîté le pas : le lendemain de leur victoire, Devin McCourty a annoncé qu’il n’irait pas à Washington, précisant à Time qu’il ne se sentait « pas accepté à la Maison Blanche ». Mercredi, Dont’a Hightower a annoncé avoir pris la même décision, et jeudi c’était au tour de LeGarrette Blount, Alan Branch, et Chris Long de faire de même.

Les supporters de l’équipe multiplient sur Twitter les appels du pied aux autres membres de l’équipe pour qu’ils fassent corps avec les six initiateurs du boycott. Une initiative qui risque de faire long feu : le propriétaire des Patriots, Bob Kraft, ainsi que l’entraîneur, Bill Belichick, et le quarterback, Tom Brady, s’affichent volontiers en soutiens de Donald Trump.

Brady avait même séché la visite à la Maison Blanche en 2015, lorsqu’Obama était encore président, invoquant un « engagement familial pris précédemment ». Dont’a Hightower avait lui aussi déjà refusé de se rendre à la Maison Blanche en 2015. Le linebacker des Patriots a rappelé qu’il avait déjà visité la Maison-Blanche lorsqu’il jouait en Alabama.