Voile: Thomas Coville est rentré à Brest après une nuit de «décompression» avec son équipe

RECORD Thomas Coville a été accueilli en héros lundi matin à Brest après avoir pulvérisé le record du tour du monde à la voile en solitaire et sans escale...

W.P., avec AFP
— 
Coville est arrivé à Brest lundi
Coville est arrivé à Brest lundi — Damien MEYER / AFP

Après l’effort, le réconfort. Thomas Coville a été accueilli à Brest en héros après avoir passé une nuit de « décompression » sur son bateau en compagnie de son équipage. le skipper français a pulvérisé la veille sur son maxi-trimaran Sodebo Ultim' le record du tour du monde à la voile en solitaire et sans escale en 49 jours, 3 heures, 7 minutes et 38 secondes.

Petits et grands bateaux venus le féliciter

« Je suis très heureux d’avoir réussi ce rêve », a dit le navigateur les larmes aux yeux. « Ça marche pas du premier coup les grands rêves », a ajouté celui qui a réussi à sa cinquième tentative.

Une nuée de petits bateaux, mais aussi de grands, tels que le remorqueur de haute mer Abeille Bourbon, sont allés à la rencontre du navigateur à l’entrée de la rade de Brest, et ont accompagné le trimaran jusqu’au quai Malbert, le quai où est amarrée habituellement l’Abeille quand elle n’est pas en mer.

Troisième recordman apès Joyon et MacArthur

« C’est un super record, c’est fantastique », s’est enthousiasmé Laurent Caraes, venu sur son canot à la rencontre du maxi-trimaran. « 24 nœuds de moyenne pendant moins de 50 jours c’est inimaginable. C’est un record fantastique », a-t-il ajouté visiblement ému.

Il est le troisième marin à établir un record du tour du monde à la voile, en solitaire, en multicoque et sans escale. Le pionnier a été Francis Joyon (Idec) en 2004 (72 j 22 h 54 m 22 sec). La Britannique Ellen MacArthur (B & Q/Castorama) a abaissé le temps en 2005 (71 j 14 h 18 m 33 sec), avant que Joyon reprenne son record en 2008, finalement effacé par Coville.