Voile: Thomas Coville pulvérise le record du tour du monde en solitaire en 49 jours

VOILE Thomas Coville, le skipper de Sodebo Ultim', est arrivé ce dimanche en début de soirée à Ouessant…

Claire Planchard
— 
Le skipper Thomas Coville le 1er novembre 2014.
Le skipper Thomas Coville le 1er novembre 2014. — PATTIER MATHIEU/SIPA

Record battu. Thomas Coville, le skipper de Sodebo Ultim', a franchi ce dimanche la ligne d’arrivée virtuelle du tour du monde à la voile en solitaire avec environ sept jours d’avance sur le précédent record, soit en moins de 50 jours. Pour passer sous cette barre mythique, il devait franchir la ligne avant lundi à 14h49.


Le temps de référence actuel avait été réalisé en 2008 par Francis Joyon, qui avait bouclé sa circumnavigation sur le multicoque Idec en 57 jours et 13 heures.

Selon son équipe, le marin breton est « exténué, voire complètement vidé », après ces presque 50 jours seul à bord pour manœuvrer son maxi-trimaran.

« Moyennes ahurissantes pour un solitaire »,

Thomas Coville, qui a touché les vents de la dépression qu’il était allé chercher au nord des Açores, réalisait depuis vendredi des « moyennes ahurissantes pour un solitaire », relève son équipe. En 24 heures, il avait ainsi parcouru plus de 650 milles, soit 1.200 km !

Selon son équipe, il ne faisait donc pas de doute qu’il allait réaliser le « chrono inimaginable » de moins de 50 jours.

C’était la troisième fois que Thomas Coville tentait de battre le record du monde du tour du monde à la voile en solitaire, après 2009 et 2011.

Dans un communiqué publié ce dimanche sur le site de son sponsor, il était précisé qu’après le passage de la ligne, le marin restera toute la nuit en mer avec son équipe à bord, « un sas de décompression essentiel après 7 semaines éprouvantes seul en mer ». Le trimaran rejoindra ensuite Brest dans la matinée de lundi.