Vendée Globe: Grosse bataille à venir entre Le Cléac'h et Thomson... Le journal de la course

VOILE Armel Le Cléac'h garde une bonne vitesse de croisière mais Thomson fonce à bord de sa formule 1...

William Pereira
— 
Armel Le Cléac'h mène la danse
Armel Le Cléac'h mène la danse — LOIC VENANCE / AFP

Ça navigue toujours aussi vite sur la route du . Les skippers profitent des alizés pour foncer à une vingtaine de nœuds sur le Pot-au-Noir, qui risque bien de ralentir tout le monde et de favoriser un retour du peloton.

Thomson, Fast and Furious

Il serait loin, très loin s’il n’avait pas fait le con au tout début de l’épreuve, notre ami britannique. En longeant les côtes portugaises,  s’est imposé un handicap dont il n’avait pas forcément besoin. Heureusement pour lui, son bateau à foils Hugo Boss, est de loin le plus puissant de la flotte. Et il revient inexorablement sur le deuxième, Vincent Riou, qu’il devrait dépasser bien assez vite, mais surtout   qui règne pour l’instant sans partage sur la grande course en solitaire et sans escale.

Le classement :

Armel Le Cléac’h (FRA/Banque Populaire VIII) à 22.460 milles de l’arrivée
Vincent Riou (FRA/PRB) à 34,38 milles du premier
Alex Thomson (Hugo Boss) à 39,43
Morgan Lagravière (FRA/Safran) à 42,53
Paul Meilhat (FRA/SMA) à 60,19

Le grand perdant de la semaine : Jean-Pierre Dick

Jean-Pierre, c’est un peu notre gars sûr. Il nous avait paru surmotivé avant le départ quand . Forcément, ça nous rend un peu triste de voir qu’il s’est carrément planté au milieu de cette première semaine en se retrouvant bloqué de longues heures dans des zones sans vent. Il est aujourd’hui 12e et avant-dernier au classement des bateaux avec foils sur son Saint-Michel Virbac. Un vrai coup dur pour l’un des favoris de cette  .



Gros sprint avant un ralentissement dimanche ?

Heureusement pour Jipé et les autres retardataires, la journée de dimanche qui devrait coïncider avec l’arrivée sur  sera en principe marquée par un fort ralentissement en tête de la course. Celui-ci devrait favoriser un regroupement en tête de la course. Mais ça ne nous empêchera pas de suivre attentivement le gros combat que vont se livrer les deux F1 de ce Vendée Globe, à savoir Le Cléac’h et Thomson. On a hâte.

Les petites manœuvres de Thomas Ruyant

« Il faut barrer pas mal surtout quand on est très toilé pour aller vite : j’ai barré beaucoup sous grand spinnaker après Madère, mais avec le gennaker, c’est agréable sous pilote. » Veinards que nous sommes, on a retrouvé la vidéo du moment où Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord pour le Projet Imagine) a opéré son passage sur gennaker (cette voile d’avant intermédiaire).

« J’ai la "papate " et j’ai bien pris mon rythme. Maintenant, on vise l’équateur qu’on devrait atteindre d’ici trois jours », a terminé Thomas Ruyant, actuel 9e de la course, qui file a près de 19 nœuds de moyenne depuis ce matin.