« Nous sommes sur la bonne voie »

Recueilli par Sandrine Dominique - ©2007 20 minutes

— 

Lorik Cana,

Milieu défensif et capitaine de l'OM.

A-t-on vu le véritable OM dimanche à Lyon (1-2), lors de la 14e journée de L1 ?

Sincèrement non, pas dans son potentiel. On ne maîtrise pas notre jeu ni nos matchs à 100 %. Certes, on a des ressources morales et on réussit de belles performances face aux grandes équipes. Mais, derrière, on ne parvient pas à enchaîner. Je pourrai dire qu'une équipe est née quand on gagnera trois ou quatre matchs sur cinq. Là, il nous reste cinq journées avant la trêve hivernale, il faut emmagasiner le plus de points possible. On est parti de très loin mais actuellement on est sur la bonne voie, on se crée de bonnes bases. On peut bien finir avant la trêve.

Comment expliquez-vous les deux visages de l'OM, tout à tour séduisant face aux grosses cylindrées et apathique face à des équipes comme Lorient (0-0) ?

Le football n'est pas une science exacte. Il y a le brin de réussite et puis, sur notre terrain, on doit faire le jeu face à des équipes très regroupées qui nous laissent très peu d'espaces. Du coup, on ne parvient pas toujours à les déstabiliser. Si on veut progresser, on doit résoudre ce problème. Ça passera par le jeu. On a les joueurs de talent pour, on doit les utiliser dans ce sens et ne pas jouer à contre-courant de nos qualités.

Comment appréhendez-vous cette trêve ?

Il va falloir que l'équipe reste sous pression enfin qu'on puisse enchaîner contre Metz [15e journée de L1, le 24 novembre]. Si on ne bat pas les Messins, ça nous remet dans l'impasse, et ce succès à Lyon n'aura servi à rien.