VIDEO. Euro 2016: Zlatan Ibrahimovic a un portraitiste qui trouve que «son regard est difficile à dessiner»

FOOTBALL Cet habitant de Saint-Nazaire, qui aimerait intégrer une école d'arts à Nantes, a réalisé le portrait du géant suédois...

David Phelippeau

— 

Cédric et son portrait de Zlatan.
Cédric et son portrait de Zlatan. — D.P. / 20 minutes

C’est un autodidacte. Cédric Drouillaux, Nazairien de 19 ans originaire de la région parisienne, crayonne au gré de ses envies « depuis l’âge de 5 ou 6 ans ». « J’ai commencé par des mangas, avec Dragon Ball Z ou Naruto », se souvient celui qui a toujours rêvé d’être footballeur professionnel. Puis, en décembre 2014, un ami décelant chez Cédric un certain talent, le pousse à faire des portraits. « Je prends des photos et je visualise sur une feuille, explique-t-il. Je commence par les yeux. Je n’ai aucune notion de dessin, j’ai appris seul… »

>> A lire aussi : Toutes les infos de la journée en direct

Hasard, il fait le portrait de Zlatan en mars

L’apprentissage en solo a du bon. Les portraits de Beyoncé, de Paul Walker, d’un supporter de Chelsea et des footballeurs Suarez, Messi et Neymar sont plutôt très réussis. En mars, il se lance dans le visage de Zlatan Ibrahimovic. « Les yeux et le regard sont difficiles à dessiner avec lui, se souvient Cédric. Il faut lui donner le regard qu’il a sur le terrain. Le nez ? Il n’est pas compliqué à faire (rires)…»

«Je ne savais même pas qu’Ibrahimovic venait à Saint-Nazaire, je l’ai su après », reconnaît celui qui joue au foot à Saint-Nazaire et qui est volontaire au service civique Unis-Cité.

>> A lire aussi : Euro 2016: Zlatan Ibrahimovic va se faire découper chez lui en cas d'échec (et c'est fort probable)

Depuis l’arrivée de la délégation suédoise dans sa ville, Cédric a un objectif : remettre en main propre son portrait à l’intéressé et faire une photo souvenir. Problème, la star suédoise est aussi inaccessible qu’un chef d’État. Dans l’histoire, Cédric n’aura pas tout perdu. Plusieurs médias l’ont contacté pour raconter son histoire. Un coup de projecteur qui pourrait lui permettre de réaliser un autre rêve : intégrer ESMA, une école d’arts appliqués à Nantes, pour devenir designer dans le textile. « Je m’épanouis dans le dessin, je ressens un sentiment de liberté totale », conclut Cédric, alias Laarmdraw.

Le portrait dessinné de Zlatan (à gauche) et la photo de Zlatan.
Le portrait dessinné de Zlatan (à gauche) et la photo de Zlatan. - D.P. / 20 minutes