Croatie: Lovren a le boulard et ça pourrait lui coûter sa place à l'Euro 2016

FOOTBALL L'ancien défenseur lyonnais veut être titulaire sinon rien...

N.C. avec AFP

— 

Dejan Lovren avec la Croatie lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil.
Dejan Lovren avec la Croatie lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil. — Tom Dubravec/CROPIX/SIPA

Il va falloir dégonfler si tu veux revenir en France à l'occasion de l'Euro, mon petit Dejan Lovren. Le sélectionneur de la Croatie, Ante Cacic, a clairement fait savoir qu'il ne sélectionnera pas l'ancien défenseur de Lyon si ce dernier persiste à réclamer une place de titulaire en équipe nationale, comme il l'a fait il y a quelques jours dans un journal croate. 

«Dans le vestiaire de la Croatie, il n'y a pas de place pour les ultimatums. Il doit y avoir du respect pour le maillot, pour les coéquipiers et pour l'entraîneur, a prévenu Cacic dans un communiqué publié mardi. J'ai dit quand j'ai été nommé coach que l'équipe de Croatie passait au-dessus de toute individualité. Je ne changerai pas d'avis pour qui que ce soit.»

La tension entre les deux hommes a commencé lors d'un match amical face à la Hongrie en mars, au cours duquel Lovren avait interrompu son échauffement au bout de 15 minutes. Le geste avait été interprété comme une protestation du joueur de Liverpool frustré par son absence sur la pelouse et avait rendu fou de rage le sélectionneur.

Rencontre ce week-end en Angleterre

Le communiqué diffusé sur le site de la Fédération croate a été publié après une rencontre entre Cacic et le défenseur de Liverpool ce weekend en Angleterre. «Nous avons parlé honnêtement et ouvertement de son statut dans l'équipe, du match en Hongrie et de son interview», a commenté Cacic après ce rendez-vous.

Le sélectionneur espère que Lovren «comprendra sa position de façon mature et réalisera que même les meilleurs joueurs doivent se mettre au service du collectif avant de penser à eux-même». S'il change de point de vue, «il y aura toujours de la place pour Lovren dans le futur». La Croatie figure dans le groupe D à l'Euro, où elle rencontrera la République Tchèque, l'Espagne et la Turquie.