Paris-Roubaix: Le «patin à glace» jusqu'au bout pour Cancellara, qui a chuté pendant son tour d'honneur

CYCLISME Difficile dernière pour le Suisse sur les pavés du Nord...

N.C.

— 

Fabian Cancellara termine son dernier Paris-Roubaix, le 10 avril 2016.
Fabian Cancellara termine son dernier Paris-Roubaix, le 10 avril 2016. — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Comme il le dit lui-même, « c’est comme ça ! Paris-Roubaix, c’est vraiment l’enfer du Nord ». Pour sa dernière sur les pavés du Nord, Fabian Cancellara a enchaîné les galères ce dimanche. Une première chute devant lui qu’il a évité « en passant par le champ », une seconde où il n’a « pas de chance »… Avant une troisième dans le secteur de Mons-en-Pévèle qui a définitivement enterré ses espoirs de bien figurer. « La troisième, c’était du patin à glace, a-t-il raconté à l’arrivée à L’Equipe. Dès que je me suis mis à glisser, c’était fini. Il n’y avait plus rien à faire. »

>> A lire aussi: VIDEO. Cancellara chute, Sagan l'évite de peu

Au final, la déception n’est toutefois pas si grande que ça. Cancellara est heureux d’avoir terminé au Vélodrome plutôt que dans une ambulance. Même s’il se serait bien passé d’une ultime chute, lors du tour d’honneur… « Je suis content de ne pas être à l’hôpital et de finir ce Paris-Roubaix. La semaine dernière (2e au Tour des Flandres), c’était plus compliqué (à digérer). Là, je suis heureux. Même si je suis tombé dans le vélodrome devant mon fan-club, peu importe. Je ne souffre pas. » Quand même, c’est ballot…