Tiens, le Bayern Munich perd un match à domicile

FOOTBALL Les Bavarois ont subi la loi de Mayence (1-2) malgré la première titularisation de Ribéry...

R.B. avec AFP

— 

Thomas Müller et Robert Lewandowski lors du match entre le Bayern Munich et Mayence le 2 mars 2016.
Thomas Müller et Robert Lewandowski lors du match entre le Bayern Munich et Mayence le 2 mars 2016. — CHRISTOF STACHE / AFP

Le Bayern Munich, malgré la première titularisation de Franck Ribéry, a concédé sa première défaite de la saison à domicile face à Mayence (1-2) et cédé du terrain à Dortmund, mercredi, lors de la 24e journée de Bundesliga.

Avec le compteur bloqué à 62 points, le triple champion en titre ne compte plus que cinq points d'avance sur Dortmund, vainqueur (2-0) à Darmstadt, avant leur duel samedi dans la Ruhr.

Maitre du ballon, le groupe de Pep Guardiola a buté sur un rideau défensif courageux et un gardien Karius dans un grand soir, pour se faire surprendre sur deux contres et autant de réalisations de Samperio (26) et Cordoba (86).

Robben a redonné l'espoir en égalisant (65) mais le Bayern n'a même pas pu sauver ce point, concédant au final son deuxième revers de la saison après celui à Mönchengladbach (3-1).

Dominateur (77% de possession), le Bayern s'est cassé les dents sur le gardien Karius dans le premier quart d'heure avant de se faire surprendre sur un rapide contre de Mayence avec Samperio à la conclusion.

L'ancien milieu de terrain du FC Seville a profité d'une énorme faute de marquage de la charnière Alaba-Benatia pour se retrouver seul devant le but et ajuster Manuel Neuer (0-1, 26).

Le Bayern était mené sur sa pelouse pour la quatrième fois cette saison, un retard que les Ribéry, Robben et Lewandowski ne sont pas parvenus pas à réduire jusqu'à la pause.

Hoeness de retour en tribunes

Dortmund ayant ouvert la marque à Darmstadt grâce à l'attaquant colombien Ramos (38), le Bayern ne comptait plus que cinq points d'avance sur son rival borussien.

Clairement frustré, Guardiola a misé sur l'expérience de Müller à la place de la jeunesse de Coman (51) puis ajouté une nouvelle carte offensive en remplaçant Thiago par Costa (60).

La pression était encore plus forte sur le mur défensif visiteur, qui a fini par céder sur un missile de Robben (1-1, 65).

Malgré les accélérations de Ribéry sur le flanc gauche, la défense de Mayence a réussi à tenir sous silence le duo d'artilleur Müller-Lewandowski.

Jusqu'à ce nouveau contre, conclu par une frappe de Cordoba, qui laissait Neuer impuissant.

Un choc pour l'Allianz Arena qui avait pourtant débuté la soirée dans le bonheur de revoir son ex-président Uli Hoeness dans les tribunes, deux jours après sa sortie de prison.