Italie: Un match interrompu à cause de chants racistes et de cris de singe à Rome

FOOTBALL Les supporters de la Lazio ont adressé des cris de singe au défenseur sénégalais de Naples Kalidou Koulibaly...

J.L. avec AFP

— 

Les Napolitains sont toujours leaders de Série A.
Les Napolitains sont toujours leaders de Série A. — Alessandra Tarantino/AP/SIPA

Le match Lazio Rome-Naples disputé mercredi pour le compte de la 23e journée de Serie A a été interrompu quelques minutes par l'arbitre après des chants insultants et racistes venus des tribunes. Les chants des supporteurs romains ont d'abord visé Naples et les Napolitains. Selon la Gazzetta dello Sport, certains supporters ont chanté «O Vesuvio, lavali con il fuoco» (O Vésuve, nettoie-les par le feu, NDLR).

Mais c'est apparemment après des cris de singe adressés au défenseur sénégalais de Naples Kalidou Koulibaly que l'arbitre Massimiliano Irrati a décidé d'arrêter le match quelques instants, à la 67e minute. «Nous sommes tristes de ces cris contre Koulibaly. Irrati a bien fait d'arrêter la partie. C'est ce qu'il fallait faire et il a très bien fait», a déclaré après le match l'entraîneur de Naples Maurizio Sarri.

La partie a repris, de même que les cris en direction de Koulibaly. En fin de match, ils étaient couverts par les chants des quelques supporteurs napolitains présents au stade. Les tifosi du Napoli étaient théoriquement interdits de déplacement pour ce match.