Moteurs dans le vélo: Froome veut plus de contrôles en course

CYCLISME Le vainqueur du Tour a déjà donné quelques conseils à l'UCI...

J.L. avec AFP

— 

Christopher Froome sur le Tour de France le 22 juillet 2015.
Christopher Froome sur le Tour de France le 22 juillet 2015. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

Le double vainqueur du Tour de France Chris Froome a exhorté mardi les instances du cyclisme à s'attaquer au dopage technologique et à renforcer les contrôles, alors qu'un premier cas de tricherie mécanique a été découvert aux Championnats du monde de cyclo-cross, dimanche en Belgique.

>> A lire aussi : Moteur dans le vélo: «Il faut faire peur aux tricheurs et tout de suite»

«C'est une inquiétude que j'ai», a indiqué Froome, qui lance sa saison mercredi en Australie lors du Herald Sun Tour avec un prologue autour de Melbourne, suivi de quatre étapes jusqu'à dimanche. «En parlant de mon expérience personnelle lors des deux dernières saisons, mon vélo a été contrôlé et démonté au moins une dizaine de fois», a ajouté le vainqueur de la Grande Boucle 2013 et 2015.

«Il s'agit d'un sujet que j'ai évoqué avec la commission indépendante de l'Union cycliste internationale (UCI). Je conseillerais à l'UCI d'instaurer des mesures pour commencer à contrôler les vélos plus souvent», a proposé le leader de l'équipe Sky. L'été dernier, lors du Tour de France, le spectre des vélos truqués avait ressurgi lorsque certains s'étaient étonnés des performances du maillot jaune britannique et futur vainqueur dans La Pierre-Saint-Martin.  «On a l'impression que le vélo pédale tout seul», avait relevé l'ancien coureur Cédric Vasseur, devenu consultant pour la télévision française. Des sous-entendus que Froome avait catégoriquement balayés.