Fifa: Platini boycotte son audition devant le comité d'éthique

FOOTBALL Suspendu depuis le scandale, le président de l'UEFA, désabusé, estime que les jeux sont déjà faits de toute façon...

J.L.
— 
Michel Platini à sa sortie du TAS, où il défendait sa cause après sa suspension par le comité d'éthique de la Fifa, le 8 décembre 2015.
Michel Platini à sa sortie du TAS, où il défendait sa cause après sa suspension par le comité d'éthique de la Fifa, le 8 décembre 2015. — Laurent Gillieron/AP/SIPA

A quoi bon se donner du mal, quand la sanction semble écrite à l'avance. Selon L'Equipe, c'est dans cet état d'esprit que se trouve Michel Platini à l'avant-veille de son audition par la chambre de jugement de la commission d’éthique de la Fifa vendredi. Ainsi, le président de l'UEFA, dont la suspension de 90 jours a récemment été avalisée par le Tribunal arbitral du sport (TAS), a décidé de ne pas se présenter personnellement devant la commission. «Par cette décision [boycotter son audition], Michel Platini entend signifier sa plus profonde indignation face à une procédure qu'il considère comme uniquement politique et visant à l'empêcher de se présenter à la présidence de la Fifa», avancent ses avocats par communiqué.

>> A lire aussi: Blatter estime risquer «une suspension à vie»

L'ancien meneur de jeu des Bleus a perdu foi en cette audition la semaine dernière, quand il a lu les propos du porte-parole de la commission d’éthique publiés sur lequipe.fr. Ce dernier estimait qu'une condamnation de Platini (et Blatter) était inéluctable avant même que les intéréssés ne puissent se défendre.

«En estimant que l’argument de la corruption ne soit pas accepté par la chambre de jugement, il y a plusieurs autres délits contre la loi pénale, comme le conflit d’intérêts, la gestion déloyal ou la falsification des comptes .Tout ceci réuni suffira naturellement à suspendre Blatter et Platini pour plusieurs années. Platini sera certainement suspendu pour plusieurs années ». «M. Platini explore toutes les suites, y compris judiciaires, à donner aux propos tenus par Monsieur Andreas Bantel», pousuivent les avocats de Platini, qui, eux, se rendront bien vendredi à l'audience de la justice interne de la Fifa à Zurich.