Scandale à la Fifa: «Platini sera certainement suspendu pour plusieurs années», lâche la commission d’éthique

FOOTBALL Michel Platini dénonce une « violation patente de la présomption d’innocence » après les propos de la Fifa dans « l’Equipe »…

M.C.
— 
Michel Platini, le président de l'UEFA, le 28 mai 2015 à Zurich.
Michel Platini, le président de l'UEFA, le 28 mai 2015 à Zurich. — FABRICE COFFRINI / AFP

« Platini sera certainement suspendu pour plusieurs années ». Interrogé par L’Equipe vendredi, quelques minutes après la confirmation par le Tribunal arbitral du sport (TAS) de la suspension provisoire pour 90 jours de Michel Platini par la Fifa, le porte-parole de la commission d’éthique de la fédération internationale n’a pas mâché ses mots.

>> A lire aussi : La décision du TAS, ça change quoi pour Michel Platini ?

« Dans ce dossier, la question de la corruption est fondée », a encore déclaré Andreas Bantel au quotidien sportif, ajoutant : « Et en supposant que l’argument de corruption ne soit pas accepté par la chambre de jugement, il y a en question plusieurs autres délits contre la loi pénale, comme le conflit d’intérêts, la gestion déloyale ou la falsification des comptes. Tout ceci réuni suffira naturellement à suspendre [Sepp] Blatter et Platini pour plusieurs années. »

« Violation patente de la présomption d’innocence »

Il répète alors : « Platini sera certainement suspendu pour plusieurs années. Quant à Blatter, ajoute-t-il en souriant, selon l’Equipe, il n’y a pas de différence pour lui entre plusieurs années et un bannissement à vie ».

Dans un communiqué publié vendredi soir, Michel Platini a dénoncé « une violation patente de la présomption d’innocence », notant que « la sanction semble avoir déjà été fixée par la commission d’éthique de la FIFA avant même que ses explications n’aient été entendues ». Cela montre selon ses mots le « simulacre de procédure dont il est l’objet depuis des semaines ».