Mort de Jonah Lomu: Sans doute un caillot formé lors d'un vol long-courrier, selon son médecin

RUGBY La star néo-zélandaise est décédée à 40 ans alors qu’elle souffrait de graves problèmes rénaux…

N.C. avec AFP

— 

FILE - In this Oct. 19, 2011 file photo, All Blacks rugby legend Jonah Lomu watches Australia rugby players train in Auckland, New Zealand. New Zealand Rugby Union says Wednesday, Nov. 18, 2015 All Blacks great Jonah Lomu has died. He was 40. (AP Photo/Rob Griffith, File)/TOK102/813115713753/OCT. 19, 2011 FILE PHOTO/1511180148
FILE - In this Oct. 19, 2011 file photo, All Blacks rugby legend Jonah Lomu watches Australia rugby players train in Auckland, New Zealand. New Zealand Rugby Union says Wednesday, Nov. 18, 2015 All Blacks great Jonah Lomu has died. He was 40. (AP Photo/Rob Griffith, File)/TOK102/813115713753/OCT. 19, 2011 FILE PHOTO/1511180148 — Rob Griffith/AP/SIPA

Jonah Lomu a probablement succombé à un caillot de sang qui se serait formé lors d'un récent vol long-courrier, a estimé un de ses médecins lundi, tandis que la Nouvelle-Zélande annonçait une cérémonie d'hommage à cette légende du rugby mondial.

Le docteur John Mayhew était très proche du rugbyman pour l'avoir accompagné dans son combat contre ses problèmes rénaux. C'est d'ailleurs lui qui avait annoncé mercredi le décès à 40 ans de l'ailier mythique des All Blacks dans sa maison d'Auckland (nord).

>> A lire aussi: Revivez la carrière du plus grand joueur de l'histoire en vidéo

Cette disparition si soudaine a provoqué une émotion telle que le gouvernement a annoncé lundi que le temple du rugby néo-zélandais, l'Eden Park d'Auckland, avait été réservé la semaine prochaine pour permettre à tous les Néo-Zélandais de rendre un ultime hommage à celui qui fut la première star mondiale de ce sport.

Pour M. Mayhew, le décès de Jonah Lomu est probablement lié à un caillot de sang qui se serait formé dans son poumon lors du vol long-courrier qui l'avait ramené la veille en Nouvelle-Zélande depuis la Grande-Bretagne, où il avait assisté en octobre à la troisième victoire des Blacks en Coupe du monde.

«Il semblait en bonne santé avant de décéder»

«Il est rentré du Royaume-Uni via Dubaï et semblait en bonne santé avant de décéder», a déclaré lundi à la BBC M. Mayhew. «La cause la plus probable est un caillot dans le poumon qui peut se former pendant des vols long-courrier.»

«Jonah était davantage vulnérable du fait de ses problèmes rénaux», a-t-il dit, en référence au syndrome néphrétique qui avait été diagnostiqué au rugbyman en 1997. Jonah Lomu était dans l'attente d'une nouvelle greffe du rein, après en avoir subi une première en 2004. Son médecin a estimé que son décès avait été «instantané»: «Il n'a pas réalisé ce qui était en train de se passer.»

Une cérémonie à l'Eden Park, qui peut accueillir 50.000 spectateurs

Une pluie d'hommages du monde entier s'est abattue sur la Nouvelle-Zélande après le décès de Jonah Lomu, notamment de la reine Elizabeth II qui demeure officiellement la chef d'Etat de la Nouvelle-Zélande. Le gouvernement s'est décidé à permettre à la population de rendre un dernier hommage à Lomu en un lieu à la hauteur de sa légende: l'Eden Park d'Auckland.

«Jonah a touché les gens dans tout le pays et dans le monde entier», a déclaré le Premier ministre John Key, en annonçant la tenue le 30 novembre de cette cérémonie à l'Eden Park, qui peut accueillir 50.000 spectateurs. «Cette cérémonie sera ouverte à tous ceux qui veulent célébrer la contribution très importante de Jonah, non seulement au rugby ici et à l'étranger, mais également à toute la population au travers son implication dans les organisations de bienfaisance.»

Les funérailles privées du joueur auront lieu le lendemain, mardi 1er décembre. L'Eden Park est la citadelle des All Blacks, où s'est bâti leur mythe et où ils ont conquis leurs deux premiers titres de champions du monde, en 1997 et en 2011, à chaque fois contre la France.