Attentats à Paris: Les supporters turcs perturbent la minute de silence, le sélectionneur les pourrit

FOOTBALL Leur attitude a été mal vécue en France...

R.B.

— 

Fatih Terim lors du match entre la Turquie et les Pays-Bas le 6 septembre 2015.
Fatih Terim lors du match entre la Turquie et les Pays-Bas le 6 septembre 2015. — AP/SIPA

L’histoire a beaucoup fait parler. Mardi soir, le public turc a bruyamment perturbé la minute de silence en hommage aux victimes des attentats de Paris lors du match de l’équipe nationale contre la Grèce (0-0). L’AFP affirme que les supporters ont lancé des « Allahou Akhbar » (Dieu est grand) mais plusieurs turcophones soulignent qu’il s’agissait juste d’un chant d’hommage aux soldats turcs. Quoi qu'il en soit, le sélectionneur national n’a pas du tout apprécié.

« Nous faisions une minute de silence pour les victimes. Vous ne pouvez pas juste être patient pendant une minute ? Ce n’est pas un jeu d’enfants, s’est énervé Fatih Terim. C’est significatif. La menace terroriste augmente. Le sport est un des instruments les plus importants qui peut être utilisé pour la paix et la fraternité. »

En octobre, lors d’un match qualificatif pour l’Euro 2016 dans la ville de Konya (centre du pays), des supporteurs avaient également perturbé la minute de silence à la mémoire des 102 victimes des attentats suicide d’Ankara.