Tranquillement, Mourad Boudjellal compare Pierre Camou à Fidel Castro

RUGBY Le président de Toulon s'est encore amusé...

R.B.

— 

Mourad Boudjellal à Bordeaux le 5 juin 2015.
Mourad Boudjellal à Bordeaux le 5 juin 2015. — AMEZ UGO/SIPA

Une conférence de presse de Mourad Boudjellal contient toujours du croustillant. En cette période très difficile pour le rugby français, c’est feu d’artifice. Jeudi matin, le président du RC Toulon avait envie de défoncer Pierre Camou, le boss de la Fédération française de rugby qui a brillé par son absence après la déroute des Bleus samedi contre la Nouvelle-Zélande (62-13).

>> Cliquez ici pour lire notre 21e Minute sur la mêlée à l’occasion de la Coupe du monde de rugby.

« On peut penser que ce soir [jeudi après la réunion de crise] on aura une fumée blanche et qu’on aura un président de la Fédération regonflé à bloc, ironise Boudjellal. Je le compare un peu à Fidel Castro, de temps en temps on nous le montre, puis il disparaît à nouveau. On a des images sans son. On ne sait pas trop pourquoi. Est-ce qu’il a peur des médias ? Il faut assumer les choses. » Oui, il est en très grande forme.