La FFN réplique à Amaury Leveaux: «La natation n'est pas camée»

NATATION Le nageur sort un livre à charges mercredi...

R.B.

— 

Amaury Leveaux aux championnats d'Europe en mai 2012.
Amaury Leveaux aux championnats d'Europe en mai 2012. — Michael Sohn/AP/SIPA

La Fédération française de natation (FFN) contre-attaque. Dans une interview accordée mardi au Républicain Lorrain, son vice-président Lucien Gastaldello s'en prend à Amaury Leveaux, auteur d'un livre à charge sur la natation française, «Sexe, drogue et natation», à paraître mercredi. «Amaury se tire une balle dans le pied. Il devait être consultant à la télévision pour les prochains événements. Je pense qu'il peut faire une croix dessus, estime Gastaldello, alors que le président de la FFN Francis Luyce avait annoncé lundi à 20 Minutes que l'instance ne réagirait pas. Personne ne voudra lui répondre.»

«Du champagne mais pas de cocaïne»

Retiré des bassins en 2013, l'ancien nageur évoque dans son ouvrage la prise régulière de cocaïne par plusieurs membres de l'équipe de France. «J'ai été chef de la délégation française des dizaines de fois. On a fêté des titres. Je commandais souvent du champagne mais pas de cocaïne, raconte le dirigeant. S'il s'est passé quelque chose d'anecdotique, je ne comprends pas pourquoi il en fait une généralité. La natation n'est pas camée.»

Remonté, Lucien Gastaldello menace de s'en prendre directement à Leveaux si ce dernier fait un tabac en librairie. «A la Fédération, Amaury a toujours des ardoises qui traînent. Je peux vous assurer que s'il vend des livres, il va payer ! On ne voulait pas lui mettre de pression mais là, il est allé trop loin, on va lui demander de rembourser.»