Crash en Argentine: «Alexis Vastine voulait gagner "Dropped"»

ACCIDENT Abdelkader Bouhenia, ami du boxeur mort dans le crash en Argentine, a pris la parole lors de la cérémonie d'hommage organisé à l’Insep mercredi…

A l'Insep, propos recueillis par Romain Baheux

— 

Alexis Vastine aux JO de Londres en 2012.
Alexis Vastine aux JO de Londres en 2012. — JACK GUEZ / AFP

Son discours a bouleversé l’assistance. S’il a eu de la peine à réprimer ses sanglots, Abdelkader Bouhenia a raconté avec tendresse et émotion son Alexis Vastine, son pote de la boxe décédé lundi dans un crash d’hélicoptère en Argentine avec neuf autres personnes dont Camille Muffat et Florence Arthaud. Quelques minutes après la cérémonie organisée en leur hommage à l’Institut national du sport de l’expertise et de la performance (Insep), il a évoqué son ami disparu sur le tournage du jeu d'aventure de TF1 Dropped.

La cérémonie a attiré des personnalités de sports très variés. Qu’est ce que cela vous fait de voir ça?

Alexis a toujours réussi à fédérer des gens de tous les milieux, de tous les sports. Il connaissait énormément de monde et aujourd’hui, je vois des gens arriver de partout pour honorer sa mémoire et celle des autres disparus. Je trouve ça beau.

Quel souvenir souhaitez-vous conserver d’Alexis?

Alexis, c’était mon frère, ça fait plus de dix ans que l’on est ensemble avec la boxe. C’était le mec super rigolo. Même si ses vannes n’étaient parfois pas terribles, il les racontait d’une telle façon qu’on était obligés de rigoler. C’est un grand monsieur qui est parti.

«Ce gamin n'a vraiment pas eu de chance», pleure le père d'Alexis Vastine

Pourquoi participait-il à ce jeu?

Ça l’animait. Il voulait y rester le plus longtemps possible, il voulait le gagner. Ils avaient eu pour ordre de ne pas donner de nouvelles. Deux ou trois jours avant sa mort, on a échangé par Facebook mais on a surtout parlé de tout et de rien.

Avait-il évoqué son rêve de médaille d’or aux JO de 2016 avec vous?

Il comptait revenir en forme, il voulait de nouveau gagner le championnat du monde militaire. Il faisait ça pour préparer différentes échéances dont forcément au bout, Rio. J’ai toujours dit que c’était la référence dans son sport. Il avait d’énormes capacités mais voilà...