Crash en Argentine: Camille Muffat, «une sportive hors norme qui avait repris mon flambeau» pour Laure Manadou

ACCIDENT Laure Manaudou et Camille Muffat sont les deux seules championnes olympiques de la natation française...

N.C. avec AFP

— 

Laure Manaudou à la fin d'une course
Laure Manaudou à la fin d'une course — Michael Sohn/AP/SIPA

La nageuse française Laure Manaudou, championne olympique du 400 m nage libre en 2004 à Athènes, a regretté mardi le décès de Camille Muffat, disparue lundi en Argentine, «une sportive hors norme» qui avait repris son «flambeau». Camille Muffat, championne olympique du 400 m nage libre en 2012 à Londres, était «une sportive hors norme», a expliqué Manaudou au micro de RTL. «C'était avant tout une coéquipière rare dans l'équipe de France, c'est elle qui avait un peu repris mon flambeau quand j'ai arrêté», a ajouté la nageuse retraitée.

«Ma fille est aujourd'hui ma bonne étoile»

Manaudou et Muffat sont les deux seules championnes olympiques de la natation française, sacrées toutes les deux sur la même distance à huit ans d'intervalle. Camille Muffat, décédée lundi en Argentine dans le crash de deux hélicoptères lors du tournage de l'émission de télé-réalité Dropped, avait battu Manaudou en compétition en 2005 à seulement 15 ans, ce qui l'avait révélée au grand public.

Manaudou a précisé qu'on lui avait «proposé de participer» à cette émission, mais qu'elle avait décliné l'offre à cause de sa fille Manon. «Ma fille est aujourd'hui ma bonne étoile parce que c'est le fait de ne pas pouvoir me passer d'elle qui m'a fait prendre la décision de ne pas participer à ce jeu», a-t-elle indiqué avec un léger sentiment de culpabilité.