Coupe Davis: Roger Federer a bien failli abandonner contre Richard Gasquet en finale

TENNIS Le leader suisse s'est fait mal au dos lors du 4e match...

Antoine Maes

— 

Roger Federer a remporté le 11 janvier 2015 à Brisbane, en Australie, le 1000e match de sa carrière professionnelle.
Roger Federer a remporté le 11 janvier 2015 à Brisbane, en Australie, le 1000e match de sa carrière professionnelle. — Tertius Pickard/AP/SIPA

Et si l'histoire avait été différente? Et si la France avait finalement gagné la Coupe Davis. Pour cela, les Bleus auraient eu besoin d'un petit coup de pouce. Et le forfait de Roger Federer en aurait été un gros. Le Suisse a en effet indiqué qu'il s'était «fait mal» au dos en finale de la Coupe Davis fin novembre en France contre Richard Gasquet qu'il avait battu en trois sets pour offrir une victoire historique à la Suisse, a-t-il confirmé lundi à Melbourne.

Son partenaire en équipe nationale Stan Wawrinka avait affirmé dimanche dans le journal sportif français l'Equipe avoir reçu «un texto» de l'encadrement pour l'avertir du problème physique de Federer et de se préparer à jouer. Interrogé sur le sujet en conférence de presse après sa victoire au premier tour de l'Open d'Australie, le N.2 mondial a confirmé en expliquant avoir ressenti «un spasme» au niveau du dos qui l'avait empêché une semaine plus tôt de disputer la finale du Masters contre Novak Djokovic.

«A ce moment-là, j'étais encore loin d'avoir gagné le match»

«C'est arrivé lorsque je menais 4-2 dans le premier set. J'ai crû que cela allait faire la même chose qu'à Londres», a-t-il précisé. «A ce moment-là, j'étais encore loin d'avoir gagné le match. J'ai donc prévenu les membres du staff pour qu'ils appellent Stan», a-t-il ajouté.

Federer a finalement remporté le match 6-4, 6-2, 6-2 sans donner l'impression d'avoir le moindre souci. Personne ne s'était aperçu du problème de Federer, pas même Richard Gasquet: «Je n'ai rien vu et je crois d'ailleurs que cela s'est vu sur le terrain que je n'ai rien vu. Le score est là pour en témoigner.»