Ligue des champions: Incapable de battre Bâle, Liverpool ne verra pas les huitièmes... La Juventus qualifiée...

FOOTBALL Les Anglais ont déçu...

20 Minutes avec AFP

— 

Jordan Henderson lors de la rencontre entre Liverpool et Bâle le 9 décembre 2014.
Jordan Henderson lors de la rencontre entre Liverpool et Bâle le 9 décembre 2014. — Jon Super/AP/SIPA

Liverpool, tristement tenu en échec à domicile par Bâle (1-1) mardi, est logiquement éliminé au niveau des poules pour son retour en Ligue des champions.

Comme en 2012, les Suisses, qui finissent 2e du groupe B avec 7 points derrière l'intouchable Real, qui a déroulé contre Ludogorets (4-0), disputeront eux les 8e de finale.

Comme en 2002, Liverpool concède un nul à domicile contre un adversaire qu'il n'a jamais battu en quatre tentatives et qui le met donc encore une fois à la porte. Après l'ouverture du score de Fabian Frei, les Reds ont égalisé par l'intermédiaire de Steven Gerrard, buteur sur un coup-franc somptueux.

Rodgers peut s'inquiéter

Maigre consolation pour les Reds, 3e avec 5 minuscules points et une seule victoire, ils joueront l'Europa League.

Cette élimination n'est pourtant que justice tant le vice-champion de Premier League s'est montré emprunté la plupart du temps face au leader du championnat helvète.

A ce rythme, Brendan Rodgers, également 9e en championnat, pourrait rapidement devoir rendre des comptes à son propriétaire malgré les démentis de circonstance.

La Juventus se qualifie

Autre grand d'Europe, la Juventus s'est contentée d'un nul (0-0) chez elle face à l'Atletico Madrid, déjà qualifié, pour valider son billet pour le niveau suivant. La "Vieille Dame" finit 2e de son groupe devant l'Olympiakos, vainqueur de Malmö (4-2) derrière les Espagnols, finalistes l'an passé, et qui s'assurent la pole position.

Arsenal, déjà qualifié pour les 8e de finale, a vraiment deux visages cette saison. L'un, en Premier League, est un peu triste, avec des Gunners capables de s'incliner contre Stoke 3 à 2 comme ce week-end. L'autre en C1 est plus souriant, comme l'a prouvé cette large victoire mardi soir sur la pelouse de Galatasaray (4-1). Lukas Podolski s'est offert un doublé, tout comme Aaron Ramsey, dont on retiendra la lucarne somptueuse en demi-volée des 30 mètres, sans doute un des plus beaux buts cette saison en Ligue des champions.

Les Londoniens d'Arsène Wenger terminent 2e de leur poule derrière Dortmund, qui s'est contenté du nul contre Anderlecht (1-1) pour garantir sa première place de groupe. Anderlecht termine 3e du groupe devant Galatasaray.