Equipe de France: «Je n'avais pas la grosse tête» promet Paul Pogba

FOOTBALL Le milieu de terrain des Bleus est passé à côté de son match vendredi contre l'Albanie (1-1)...

Antoine Maes
— 
Le milieu de terrain de l'équipe de France Paul Pogba, le 14 novembre 2014 contre l'Albanie à Rennes.
Le milieu de terrain de l'équipe de France Paul Pogba, le 14 novembre 2014 contre l'Albanie à Rennes. — AFP PHOTO / FRANCK FIFE

Le milieu de l'équipe de France Paul Pogba a réfuté dimanche avoir «la grosse tête», tout en estimant que sa mauvaise prestation face à l'Albanie (1-1) vendredi en match amical, constituait une «bonne leçon».

Quelle lecture faites-vous du match contre l'Albanie?

On avance. On a bien appris. On sait qu'il n'y a plus de petites équipes. Ce sera toujours difficile, c'est le haut niveau mais maintenant on se concentre sur la Suède.

Comment expliquez-vous votre piètre performance individuelle?

C'est une bonne leçon pour moi. J'étais dans une bonne cadence et ce match contre l'Albanie m'a fait apprendre. Il faut redescendre. Je n'avais pas la grosse tête mais on ne sait jamais. Je sais que je n'ai pas donné le meilleur de moi-même. Je peux faire beaucoup plus. Le prochain match, je vais me réveiller et donner le meilleur de moi, et ce match contre l'Albanie, on va l'oublier. Je m'étais préparé, je savais que ce serait un match difficile mais ce n'était pas mon jour, c'est tout.

Votre aisance technique ne vous fait-elle pas parfois tomber dans une certaine facilité, comme vendredi?

C'est ma qualité et mon point faible. Il va falloir jouer juste, il faut que j'apprenne, que je prenne de l'expérience. Il faut que je grandisse. Le coach me dit qu'il faut que j'arrive à jouer juste et pas avec la gourmandise. C'est mon défaut et pour devenir un grand, il faut trouver le juste milieu.

Quels paliers devez-vous encore franchir?

J'ai beaucoup progressé, surtout en équipe de France. Tout le monde me fait confiance et on est une famille. Je suis à l'aise, je prends du plaisir en équipe de France, j'ai plus d'expérience. Le palier qu'il faut dépasser, c'est enchaîner les matches, être plus influent et décisif et ne pas faire les erreurs que j'ai faites auparavant.