Football Manager 2015: Les secrets de fabrication de la fameuse base de données

JEUX VIDEOS La base de données du jeu Football Manager est devenue une référence même pour les clubs professionnels...

Nicolas Camus

— 

Dans Football Manager 2015, chaque joueur est noté grâce à 36 attributs.
Dans Football Manager 2015, chaque joueur est noté grâce à 36 attributs. — Sports Interactive

Quand le virtuel dépasse la réalité. Ce qui fait la force et la réputation de Football Manager (FM) est incontestablement son inépuisable et extraordinairement détaillée base de données. Au fil des ans, des centaines de milliers de fidèles ont pu découvrir avant tout le monde des joueurs qui allaient dominer la planète foot quelques années plus tard, comme Messi à 13 ans (CM 2000-2001) ou Ibrahimovic (à Malmö, même année), pour ne citer qu’eux. Au point que des clubs professionnels, parmi lesquels le PSG, Lyon ou Lille en France, ont passé des accords avec Prozone, une plateforme qui combine ses propres analyses statistiques avec la base de données du jeu.

Mais comment font-ils? Les patrons de FM ont développé une véritable armée de scouts. Quelque 1.300 à travers le monde, dont 51 responsables des recherches dans 51 pays. En France, ce responsable se nomme Jérôme Boudin. Pour noter les joueurs de plus de 1.000 clubs, jusqu’à… la Division d’Honneur (!), il s’appuie sur une équipe d’une vingtaine de personnes à temps plein. «Après, beaucoup de monde nous aide en nous communiquant des informations de manière ponctuelle, précise-t-il. Des recruteurs, des entraîneurs adjoints d’une équipe réserve, des éducateurs, des préparateurs physiques chez les jeunes, des journalistes…  Si on a une question précise sur un joueur, on peut leur demander.» Parfois, il leur arrive aussi de contacter directement des joueurs pour avoir des compléments d’information. «En général ils sont assez dispos pour nous donner des renseignements. Ils sont contents d’être dans le jeu donc ils nous aident», reprend-il.

>> Lire l'interview du créateur de Football Manager, Miles Jacobson

Jérôme et son équipe assistent chacun à deux ou trois matchs en moyenne par week-end, dans toutes les catégories d’âge à partir des moins de 17 ans. Une fois ce travail de titan abattu, ils notent les joueurs (36 attributs en tout, par exemple centre, dribble, concentration, placement ou endurance) selon leurs observations. En tant que responsable, Jérôme Boudin vérifie, tranche si nécessaire puis envoie les rapports à la personne chargée de la base de données dans l’équipe de Miles Jacobson.

La machine est bien huilée, le résultat s'en ressent. Au plus proche de la réalité, le jeu compte une vingtaine de millions d'adeptes dans le monde, dont de nombreux joueurs professionnels. Parmi les Français, Paul Pogba, Yohan Cabaye, Antoine Griezmann, Bafé Gomis ou André-Pierre Gignac. Peut-être y trouvent-ils un bon moyen de se renseigner sur leurs adversaires.