Bayern Munich: Les blessures «font chier» Franck Ribéry

FOOTBALL L'attaquant français du Bayern Munich en a marre des blessures récurrentes dont il est victime depuis début 2014...

N.C. avec AFP

— 

Franck Ribéry à l'entraînement au Bayern Munich, le 8 septembre 2014.
Franck Ribéry à l'entraînement au Bayern Munich, le 8 septembre 2014. — CHRISTOF STACHE / AFP

Franck Ribéry est très frustré d'être à nouveau privé de jeu par sa blessure récurrente au genou gauche, qui l'a privé de la première journée de Ligue des champions mercredi contre Manchester (1-0). «Ca me fait vraiment chier», a déclaré au magazine allemand Kicker le Français de 31 ans, dont la 8e saison au Bayern se résume pour l'heure aux 23 minutes ponctuées d'un but samedi contre Stuttgart (2-0) en Bundesliga.

Quand pense-t-il pouvoir rejouer? «Je ne sais pas», regrette le milieu offensif, stoppé à nouveau par une douleur au tendon rotulien du genou gauche lors de la séance d'entraînement lundi. Le coach Pep Guardiola s'était montré évasif en annonçant l'absence de Ribéry la veille du match contre ManCity, renvoyant les questions, dont celle sur un éventuel retour, au corps médical du club.

Une opération aux fessiers puis une lombalgie avant le Mondial

«Je pense qu'il ne jouera pas les prochains jours», avait seulement concédé le coach catalan, presque agacé de ce nouveau contretemps, lui qui misait beaucoup sur le jeu virevoltant de son ailier français. Le patron du Bayern Karl-Heinz Rummenigge s'est déclaré lui plus confiant pour Ribéry que pour Bastian Schweinsteiger, qui n'a toujours pas débuté sa saison en raison d'un problème identique.

«Pour Ribéry, ce sera plus rapide que pour Bastian», a dit Rummenigge à la presse allemande après la victoire sur ManCity. «Dans son cas, le département médical mise sur le court terme, pas le long terme», a-t-il ajouté. Les prochaines échéances du Bayern proposent un déplacement samedi à Hambourg avant la réception de Paderborn trois jours plus tard.

Après une année 2013 flamboyante, Ribéry a ensuite été perturbé par les blessures, dont une opération aux fessiers et une lombalgie qui l'a privé du Mondial au Brésil. Le mois dernier, le Boulonnais, qui arbore désormais une barbe assez imposante, a annoncé sa retraite internationale par voie de presse pour se consacrer entièrement à son club.