US Open: Gilles Simon joue plus qu’une place en quarts de finale

TENNIS Le Français, qui affronte Marin Cilic mardi en huitièmes de finale, s’est replacé dans la perspective de la demi-finale de Coupe Davis…

Julien Laloye
— 
Gilles Simon, le 3& août 2014 à l'US Open.
Gilles Simon, le 3& août 2014 à l'US Open. — Seth Wenig/AP/SIPA

Que Gilles Simon nous pardonne, on avait arrêté de penser à lui. Pour qui, pourquoi? Ben pour la Coupe Davis, pardi. Vous savez, une certaine demi-finale à Roland-Garros le week-end prochain contre les Tchèques, qui occupe les esprits de tout le tennis français depuis des mois. A vrai dire, tout le monde avait déjà le plan en tête: Tsonga, Monfils, et Gasquet pour les simples, Benneteau pour la caution double du samedi, et frappez jeunesse.

Première victoire contre un top 5 en Grand Chelem

C’était sans compter sur Gilou «l’embrouille», le seul humain au monde à pouvoir faire craquer David Ferrer au physique. Ca s’est passé dimanche, dans l’étuve new-yorkaise, sur les coups de midi. Les deux hommes nageaient dans la sueur à cause de l’humidité, mais l’Espagnol a été le premier à demander grâce. «J’ai laissé filer la fin du deuxième set parce que je ne tenais plus le rythme. Mais quand je m’y suis remis, j’ai senti que ça devenait dur pour lui», commente sobrement Simon.

Pourtant, le 31e mondial aurait de quoi fanfaronner. Pendant que Richard Gasquet traîne sa misère et ses blessures, Simon vient de sortir le premier top 5 de sa vie en Grand Chelem. Et même si cela s’est souvent fini à la truelle, il n’a jamais perdu contre Marin Cilic, son prochain adversaire en huitièmes de finale mardi. «Ca a toujours été accroché mais j’ai souvent trouvé les solutions, acquiesce l’intéressé. Ce sont des schémas de jeu assez simples en fait. Il faut savoir retourner son service, après, dans l’échange, je suis un peu au-dessus.»

Bilan positif contre Berdych

Arnaud Clément, qui l'a pour l'instant convoqué en tant que simple remplaçant, devrait réserver sa place en tribunes.  Ca lui donnera peut-être quelques idées au moment d’écarter le cinquième joueur la semaine prochaine. Car si les casseroles de Gilles Simon dans l’épreuve ne tiendraient pas dans un vaisselier d’Empire  - 8 défaites en 9 matchs à enjeu - il sera bien difficile d’ignorer un quart de finaliste de Grand Chelem qui mène dans ses face-à-face avec Berdych. Un rendez-vous avec le Tchèque est d’ailleurs prévu en quarts à New-York pour mettre tout le monde d’accord. La vie est bien faite.