OM: La mairie de Marseille propose un compromis pour le Stade Vélodrome

FOOTBALL Le club marseillais trouve le nouveau loyer trop cher…

R.B.

— 

Le stade Vélodrome de Marseille, le 26 octobre 2013.
Le stade Vélodrome de Marseille, le 26 octobre 2013. — M. Pisano / Sipa

La mairie de Marseille répond à l’OM. Quelques heures après que le club marseillais a annoncé vouloir délocaliser à Montpellier le premier match programmé à domicile contre les Héraultais le 17 août, l’édile de la ville a riposté. Sur son compte Facebook, Jean-Claude Gaudin proposé un compromis à l’OM, remonté contre le nouveau loyer d’un stade Vélodrome rénové, fixé à 8 millions d’euros par an, 10 avec la part sur la billetterie, contre 1,5 million la saison dernière.

De 8 à 5 millions de part fixe

«La Ville de Marseille souhaite que les Marseillais profitent encore du spectacle sportif dans l’écrin du nouveau stade Vélodrome et pourrait proposer d’appliquer les conditions de mise à disposition du stade Pierre-Mauroy au LOSC à Lille, écrit le maire UMP. Ces conditions prévoient 5 millions d’euros de part fixe, une part variable de 20 % déclenchée à partir de 17,5 millions d’euros de billetterie et l’application de la taxe sur les spectacles à hauteur de 8 %.»

«Cette proposition représente un véritable pas en avant et un compromis très acceptable de la part de la Ville de Marseille, puisqu’elle s’appuie sur les conditions appliquées à un stade de 50.000 places alors que le stade Vélodrome en compte 67.000», poursuit Jean-Claude Gaudin. La mairie, qui se base sur un expert financier mandaté lors d’un déplacement d’un match à Montpellier en août 2009, estime que la rencontre contre les Héraultais coûterait 1,1 million à l’OM contre 381.000 euros avec le nouveau loyer.