VIDEO. Coupe du monde 2014: Le top 5 des célébrations de but

FOOTBALL Marquer un but c'est bien, le fêter dignement, c'est encore mieux...

— 
Van Persie célébrant son but face à l'Espagne, avec Louis Van Gaal, le 13 juin 2014
Van Persie célébrant son but face à l'Espagne, avec Louis Van Gaal, le 13 juin 2014 — DIMITAR DILKOFF

Marquer un but pendant un Mondial est un rêve de gosse. Pour certains, il devient réalité. Mais une fois le ballon dans les filets, vient le temps de la célébration. Certaines images de joie sont inscrites à jamais dans la légende de la Coupe du monde. Qui peut oublier le geste de Lilian Thuram, index sur les lèvres, face à la Croatie en 1998, ou celui de Bebeto, mimant le bercement d’un enfant en 1994? Des images devenues plus célèbres que les buts eux-mêmes

Après avoir marqué, mieux vaut être inventif. 20 Minutes vous propose son top 5 des célébrations de but de ce Mondial au Brésil.

On commence par les Colombiens. Pablo Armero inscrit le premier but de son équipe dans ce mondial face à la Grèce. Pour le célébrer, les partenaires de Mario Yepes se lancent dans une joyeuse chorégraphie. Même les remplaçants participent à la fête.


Les Colombiens sont décidément très forts. Face à la Côte d’Ivoire, James Rodriguez inscrit le premier but de la rencontre. L’attaquant de Monaco nous offre avec ses partenaires quelques pas de danse. La coordination est parfaite, 10/10.


N’allez pas imaginer que Daniel Sturridge est un joueur individualiste. Une célébration n’est pas forcément collective. Après avoir égalisé face à l’Italie, l’attaquant anglais réalise une vague de hip-hop près de la ligne de touche. Michaël Jackson n’aurait pas fait mieux.


Dans un style différent, la célébration de Robin Van Persie. Après une tête plongeante venue des recoins de notre galaxie, l’attaquant réalise un geste tout aussi improbable. Le joueur de Manchester United se dirige à grandes enjambées vers son coach, Louis Van Gaal, et réalise LE «check» de ce mondial. Un brin lèche-bottes, mais bon.


On termine ce classement avec John Brooks. L’américain donne la victoire aux Etats-Unis face au Ghana dans les toutes dernières minutes (2-1). Le jeune défenseur n’en revient pas et manque de faire une syncope: il en avait rêvé la nuit précédente.