Fair-play financier: Le PSG aurait négocié une amende de plusieurs dizaines de millions d’euros avec l’UEFA

FOOTBALL Le club parisien ne respecterait pas les règles du fair-play financier…

Antoine Maes

— 

Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, en janvier 2014, au Parc des Princes.
Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, en janvier 2014, au Parc des Princes. —

L’addition risque d’être corsée. Jeudi, l’UFEA devrait annoncer quels clubs seront sanctionnés pour ne pas avoir respecté le fair-play financier. Et selon toute vraisemblance, le PSG en fera partie. Dans la ligne de mire des membres de l’Instance de contrôle financier des clubs (ICFC)? Le méga-contrat de sponsoring entre le club parisien et QTA, l’office du tourisme qatarien, qui rapporte chaque année 200 millions d’euros au club.

Selon Le Parisien, le PSG aurait réussi à écarter la menace d’une exclusion de la prochaine Ligue des champions. Les dirigeants de la capitale ont négocié avec l’UEFA le montant d’une amende qui devrait atteindre «plusieurs millions d’euros», selon le quotidien. Le club s’engagerait par ailleurs à respecter les règles du fair-play financier à l’avenir.

C’est un moindre mal pour le PSG, qui aurait pu se faire interdire l’utilisation de ses recrues ou se faire encadrer sa masse salariale.