Le FC Lorient recadre Christian Gourcuff et lui impose un ultimatum

FOOTBALL L'entraîneur des Merlus a jusqu'au 31 mars pour accepter la prolongation de contrat proposée par son club... 

Pierre Koetschet

— 

Christian Gourcuff, l'entraîneur de Lorient, le 30 novembre 2013 au stade du Moustoir.
Christian Gourcuff, l'entraîneur de Lorient, le 30 novembre 2013 au stade du Moustoir. — FRANK PERRY / AFP

Un communiqué en forme de camouflet. Le FC Lorient a répliqué sur son site Internet à la conférence de presse convoquée par Christian Gourcuff dans laquelle ce dernier avait annoncé avoir «décidé de ne pas décider» au sujet de la prolongation de contrat de deux ans proposée par son club.

Gourcuff actionnaire?

Le FC Lorient et son président, Loïc Féry, ont très moyennement apprécié la prise de position de Gourcuff et ses critiques répétées contre la politique économique du club et précisent que dans la première prolongation, il était proposé à Gourcuff de devenir aussi actionnaire, «cette option lui offrant également la possibilité de pouvoir mieux appréhender le nécessaire alignement entre l’action du technicien conduisant la politique sportive et les problématiques économiques et financières qui s’imposent aux actionnaires du club». En gros, il saurait ainsi de quoi il parle.

Puisque Gourcuff a décidé de ne pas décider, Loïc Féry, son président, a décidé pour lui: la nouvelle prolongation de contrat (de deux ans) qu'il lui a offerte prend fin le 31 mars. «Sans acceptation de cette proposition de prolongation de contrat de sa part à la date du 31 mars 2014, le FC Lorient sera alors dans l’obligation de prendre acte du fait que Christian Gourcuff refuse de fait ladite proposition de prolongation et sera donc contraint d’envisager une solution alternative.»

Si vous êtes fan de Christian Gourcuff au FC Lorient, profitez des derniers matchs de la saison, parce que ce n’est pas parti pour durer.