Ligue 1: Face à l'OM, Monaco avait plus d'un attaquant dans son sac

FOOTBALL Privé de sa star Falcao, le club princier a aisément dominé l'OM dimanche soir au stade Louis-II (2-0)...

Camille Belsoeur

— 

Monaco se rapproche à trois points du PSG...
Monaco se rapproche à trois points du PSG... — BORIS HORVAT / AFP

Sur le Rocher monégasque, qui a perdu sa star Falcao, blessé jusqu’à la fin de saison, les jours précédents la réception de Marseille au stade Louis-II dimanche soir (2-0) étaient inquiétude. «Le Tigre n’est jamais mort», pouvait t-on lire en espagnol sur une banderole accrochée dans les travées de l’enceinte princière. Certes, Falcao n’est pas encore six pied sous terre, mais l’attaque monégasque semblait bien dépeuplée à l’aune de ce choc du Sud, alors que les noms de Hulk (Zénit Saint-Petersbourg) ou Vucinic (Juventus) sont susurrés du côté de la Turbie.

> Monaco-Marseille à revivre en live comme-à-la-maison (2-0, score final)

Mais contre toute attente, c’est Valère Germain, remplaçant depuis le début de saison, qui est sorti de sa place dans l’ombre face à l’OM pour se faire une place sous le soleil monégasque. À la 44e, ce joueur né à Marseille en 1990 -année ou son père Bruno Germain évoluait avec l’équipe professionnelle de l’OM- a inscrit son premier but en L1 face à l’OM. Un beau clin d’oeil.

Monaco dans le sillage du PSG

Mais plus que le symbole, Germain fils a surtout concrétisé la domination des troupes de Ranieri, un cran au-dessus d’un Marseille bien trop timide à Louis-II. Et Monaco peut compter sur une véritable paire d’attaquants, puisque c’est Emmanuel Rivière qui a enfoncé l’OM en seconde période (2-0, 57e). Le buteur martiniquais en est déjà à 9 buts cette saison. C’est autant que Falcao. Tout ne va donc pas si mal à Monaco. Le club princier est désormais à trois longueurs du PSG, et plus que jamais candidat au titre.

L'OM impuissant

Défait deux fois par Monaco cette saison, l’OM n’a battu que deux équipes du top 10 cette saison en Ligue 1 (Lorient et Saint-Etienne). Insuffisant pour prétendre à une place sur le podium.