VIDEO. Il s'entraîne dans un frigo pour préparer un marathon en Antarctique

DEFI Malek Boukerchi, passionné de course à pied, va participer à l'Ice Marathon Antarctica qui se tient à la fin du mois...

Jerome Comin
— 
 Malek Boukerchi s'est entraîné le mardi 5 novembre 2013 dans une chambre froide de la société Stef Logistique basée à Montsoult (Val-d’Oise).
 Malek Boukerchi s'est entraîné le mardi 5 novembre 2013 dans une chambre froide de la société Stef Logistique basée à Montsoult (Val-d’Oise). — Thomas Lemoine / 20 Minutes

 Il n’a pas froid aux yeux. Ni ailleurs. Malek Boukerchi, poète, animateur de quartier, entrepreneur mais aussi marathonien aguerri, a décidé de se lancer dans l’Ice Marathon Antarctica, qui se tiendra les 20 et 21 novembre en Antarctique, au pied des monts Ellsworth.

Pour cette course se déroulant par des températures qui oscillent entre -30 à -40°C, ce passionné de marathon, qui vit entre Paris et La Réunion, s’est entraîné mardi dans une chambre froide de la société Stef Logistique basée à Montsoult (Val-d’Oise). «Le plus dur est de se préparer au froid, car cela nécessite un matériel performant et trois couches de vêtements sur le corps, sourit Malek Boukerchi. Et puis, autant il est aisé de se préparer aux fortes chaleurs, surtout pour moi qui vit à La Réunion, autant il est compliqué de recréer les conditions de froid extrême.»



Vidéo: Thomas Lemoine

«On n’est jamais à l’abri d’une défaillance»

Pas de quoi faire trembler ce fondu de course à pied qui va enchaîner un marathon de 42,195km le premier jour en compagnie de 55 autres personnes avec une autre course de 100km dès le lendemain avec quatre autres participants. «J’y vais en toute humilité car on a beau se préparer, on n’est jamais à l’abri d’une défaillance, glisse Malek Boukerchi. Mais cette course est surtout l’occasion de faire des rencontres avec des gens extraordinaires. Les plus beaux paysages, ce sont les visages.»