Masters 1000: Benoît Paire traite le public de Bercy d'«abrutis»

R. B.

— 

Le Français Benoît Paire lors de son entrée en lice à Bercy le 28 octobre 2013.
Le Français Benoît Paire lors de son entrée en lice à Bercy le 28 octobre 2013. — AFP PHOTO / MIGUEL MEDINA

Entre Benoît Paire et le public parisien, ce n’est pas le grand amour. Sifflé à Metz il y a un an, le 26e joueur mondial a de nouveau été énervé par les lazzis du public de Bercy lors de son match contre Pierre-Hugues Herbert. Diminué par des douleurs à la cheville et au genou, Paire a été sèchement battu par le joueur issu des qualifications (6-2, 6-2). Les spectateurs parisiens n’ont surtout pas apprécié de voir l’Avignonnais rater des coups aisés et casser sa raquette de rage dans le deuxième set.

«Je suis 26e mondial, eux ils sont combien pour siffler?»

«Dès mon entrée sur le court, j’ai entendu des sifflets. Les gens ne comprennent rien, ils sifflent tout. Ce sont des abrutis, estime Paire. Je suis 26e mondial, eux ils sont combien pour siffler?» Le joueur va rapidement pouvoir tourner la page. Le tournoi parisien était le dernierrendez-vous de sa saison avant ses vacances, prévues à Cancun (Mexique). «Je vais enchaîner les soirées, comme ça les gens pourront dire: "Benoît sort tout le temps."» Son prochain passage à Bercy s’annonce plutôt sympathique.