Florent Pietrus et l'équipe de France de basket fêtés à leur arrivée à l'aéroport de Roissy le lundi 23 septembre 2013.
Florent Pietrus et l'équipe de France de basket fêtés à leur arrivée à l'aéroport de Roissy le lundi 23 septembre 2013. — A.GELEBART/20 MINUTES

Sport

L'équipe de France de basket fêtée par une centaine de supporters à Roissy

BASKET – Les champions d'Europe ont atterri en France ce lundi en fin d’après-midi…

La clameur monte, la porte automatique s’ouvre et laisse apparaître Florent Pietrus, Coupe d’Europe à la main. L’intérieur tricolore la brandit à bout de bras et déchaîne la bonne centaine de supporters présents à l’aéroport de Roissy ce lundi en fin d’après-midi pour accueillir les champions d’Europe à leur retour de Slovénie.

Une reprise de «On est les champions» plus tard et les joueurs tentent de se frayer un chemin jusqu’au bus qui les attend sur le parking du terminal. Sourires aux lèvres et bain de foule de rigueur même si les regards fatigués et les mines un peu pâles de certains Bleus trahissent une intense fiesta post-titre. «La nuit a été un peu courte mais la fête sera encore plus forte ce soir (lundi)», lance le pivot tricolore Alexis Ajinça.
 
«Je m’attendais à ce qu’il y ait plus de monde pour les accueillir»
 
Autour de lui et de ses partenaires, c’est la cohue, et le service de sécurité doit s’employer pour parvenir à dégager un corridor pour les Bleus. Même si certains supporters pensaient remplir davantage le terminal pour fêter le premier sacre continental du basket masculin français. «Je m’attendais à ce qu’il y ait plus de monde pour les accueillir, c’est un peu dommage, regrette Jean, venu de Paris. Moi, je tenais absolument à être là parce que ça fait longtemps que j’attends ce moment.»
 
Particulièrement assailli par les supporters, Tony Parker avance au son des «MVP, MVP», scandés pour fêter son titre de meilleur joueur de l’Euro. Quelques mètres plus loin, Vincent Collet s’attarde pour quelques photos. «L’ambiance était très bonne dans le vol, on a même chanté la Marseillaise quand on a atteint le territoire français, raconte le sélectionneur tricolore. Cet accueil du public à l’aéroport nous fait extrêmement plaisir.»
 
Dix minutes après leur entrée dans le terminal de Roissy, les Bleus parviennent à monter dans leur bus. Direction Paris, une conférence de presse et une réception à l’Elysée. Avant d’enchaîner sur une nouvelle nuit de fête.