PSG - OM: Pour Elie Baup, Marseille a «joué à 10 contre 12»

FOOTBALL Le pénalty et le carton rouge distribué à Fanni ont du mal à passer pour les Marseillais...

R.S.

— 

L'arbitre Anthony Gautier, distribue un carton rouge à Rod Fanni, lors d'un match de Coupe de la Ligue entre l'OM et le PSG, le 31 octobre 2012 à Paris.
L'arbitre Anthony Gautier, distribue un carton rouge à Rod Fanni, lors d'un match de Coupe de la Ligue entre l'OM et le PSG, le 31 octobre 2012 à Paris. — REUTERS

Inutile de demander à l’entraîneur marseillais à quoi s’est joué ce huitième de finale de Coupe de la Ligue, perdu par l’OM contre le PSG mercredi. A l’issue de la rencontre, Elie Baup n’avait qu’un seul réel motif de mécontentement: l’arbitrage d’Anthony Gautier. A la 28e minute de ce clasico, c’est lui qui a accordé un pénalty à Guillaume Hoarau sur une faute de Rod Fanni, initiée à l’extérieur de la surface. «Un fait de jeu incompréhensible» pour Elie Baup qui regrette que l’OM ait «joué à 10 contre 12.»

«J’ai appris qu’une faute commise à l’extérieur de la surface pouvait être sanctionnée d’un pénalty. A partir de cette décision, c’était compliqué.» D’autant que dans la foulée, Fanni a été expulsé. Si le défenseur accepte en partie la faute et le pénalty, il a en revanche beaucoup plus de mal à comprendre le rouge. «C’est la double peine que je ne comprends pas. En début de saison, on nous montre des vidéos et on nous dit que quand un joueur va vers l’extérieur, c’est carton jaune en cas de faute. Là non, je ne comprends pas.» S’il n’est pas en position de dernier défenseur, l’arbitre a jugé que sa faute sur Hoarau annihilait une action de but. Même si cela n'est qu'une interprétation de l'arbitre, difficile de contredire le règlement, dans ce cas de figure.