L'homme affirmant avoir été blessé par un CRS est bien un pompier

FAKE OFF Un homme a été filmé mardi pendant la manifestation des pompiers à Paris. Il se montrait virulent envers les forces de l’ordre, affirmant avoir été blessé. Il est pompier dans l’Essonne

Mathilde Cousin

— 

Le coup de gueule de ce pompier professionnel est devenu viral mercredi.
Le coup de gueule de ce pompier professionnel est devenu viral mercredi. — Capture d'écran Facebook
  • Un homme a été filmé pendant la manifestation des pompiers mardi à Paris. Il montre une blessure qu’il aurait reçue des forces de l’ordre et se montre virulent envers celles-ci.
  • L’homme est pompier professionnel dans l’Essonne.
  • Le Sdis n’est pas en mesure de confirmer ni d’infirmer si l’homme a réellement été blessé.

Edit : ajout le 17 octobre 2019 du paragraphe sur la réaction de la CGT Sdis de l'Essonne.

« Le pantalon, il a explosé, il m’a tiré dessus à bout portant. » Ce coup de gueule d’un homme est devenu viral ce jeudi sur les réseaux sociaux. L’homme explique être pompier « depuis onze ans » et se montre virulent envers les forces de l’ordre et Emmanuel Macron, en montrant une marque rouge sur sa cuisse causée par un « CRS ». Il annonce aussi vouloir quitter son métier.

Plusieurs internautes ont mis en doute l’identité de l’homme, notamment sa qualité de pompier, et l’authenticité de sa blessure.

La vidéo a été tournée à Paris pendant la manifestation qui a rassemblé entre 7.000 et 10.000 pompiers mardi, selon les syndicats. Les pompiers étaient venus crier leur « colère » face à leurs conditions de travail. La manifestation a été émaillée d’incidents alors qu’elle touchait à sa fin.

FAKE OFF

Contactés par 20 Minutes, le service départemental d’incendie et de secours de l’Essonne (Sdis 91) ainsi que des syndicats de pompiers professionnels confirment que l’homme dans la vidéo est un pompier professionnel de l’Essonne. Selon nos informations, il doit être convoqué par sa hiérarchie. Dans la vidéo, il porte un autocollant CGT sur son torse, mais il n’est pas adhérent de ce syndicat, précise la CGT de l’Essonne auprès de 20 Minutes.

Dans un communiqué, le Sdis de l’Essonne « condamne fermement ces faits et débordements contraires à l’image du service public et aux valeurs des sapeurs-pompiers » et précise que « des enquêtes de police sont en cours ».

La CGT de l'Essonne a réagi au lendemain de la polémique, précisant soutenir le pompier et déplorant « ne pas être écoutés ». « Dans notre combat pour la défense de notre métier, pour la qualité du service public, pour une reconnaissance, nous espérons qu'il n'y ait plus ni blessés, ni condamnés, avance le syndicat. Car aujourd'hui, nous ne sommes pas écoutés. (...) Nous sommes tous à bout. »

Le Sdis ne confirme ni n’infirme la blessure

L’homme a-t-il été blessé, comme il l’affirme ? Selon une medic jointe par 20 Minutes, habituée à intervenir dans des manifestations, la blessure ressemble à celle que pourrait infliger un LBD. Le Sdis indique ne pas être en mesure de confirmer ni d’infirmer la réalité de la blessure.

Joint par LCI, le pompier confie avoir voulu aider un pompier tombé à terre, avant d’affirmer avoir été visé par les forces de l’ordre alors qu’il se trouvait place de la Nation.

Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

 

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.