© 2020 Twentieth Century Studios

Tout plaquer pour élever des chiens de traîneau dans le Grand Nord

Nature À l’occasion de la sortie au cinéma du film L’Appel de la Forêt, adapté du célèbre roman de Jack London, 20 Minutes a pesé le pour et le contre…

Alizée Perrin - 20 Minutes Production

— 

Le quotidien du chien Buck n'est pas toujours des plus reposants dans L'Appel de la Forêt.
Le quotidien du chien Buck n'est pas toujours des plus reposants dans L'Appel de la Forêt. — © 2020 Twentieth Century Studios

On connaît tous quelqu’un qui a tout quitté pour se reconvertir ou réinventer sa vie… Vous aussi vous rêvez de prendre le large ? L’hiver ne vous fait pas peur et vous avez toujours aimé les chiens ? Ne cherchez plus : le Grand Nord et ses élevages de chiens de traîneau vous attendent.

Vivre une expérience extraordinaire

Que ce soit dans l’ouest du Canada, en Alaska ou en Laponie, des paysages époustouflants, que la neige couvre de son manteau blanc, sont au rendez-vous. Et vous pourrez enfin dire que vous vivez au pays du Père Noël, où les aurores boréales vous bercent la nuit et où les journées font parfois plus de 24h de soleil.

Le métier de “musher”, comme sont appelés les éleveurs de chiens de traîneau, se fonde sur la passion des chiens et l’amour des grands espaces. Dédié à son attelage, il vit pour ses chiens et son emploi du temps est toujours chargé. Si vous disposez d’un sens de l’organisation aiguisé, d’une facilité de contact et d’une bonne condition physique, ce job vous ira comme un gant !

Des vacances loin d’être reposantes

Dans son roman L’Appel de la Forêt, l’auteur Jack London décrit l’histoire du chien Buck qui doit faire face aux difficultés de cette vie, à la dureté de la Nature et ses conditions extrêmes. Et l’auteur savait bien de quoi il parlait puisqu’il a lui-même vécu cette expérience !

Il faut être capable de résister aux journées d’à peine 3 h d’ensoleillement et d’affronter des températures qui atteignent facilement les -35 °C. Debout sur le traîneau, tiré par les chiens durant plusieurs heures, il est très fréquent de ne plus avoir de sensation dans les doigts et les pieds. Vous vous devez d’être toujours vigilant pour vous, mais aussi pour vos chiens.

Si vous vous sentez encore trop frileux pour tenter le coup, le meilleur choix sera encore d’aller dans votre cinéma voir L’Appel de la Forêt, bien au chaud et confortablement installé, pour profiter des beaux paysages du film sans se geler les doigts…

Ce contenu a été réalisé par 20 Minutes Production, l'agence contenu de 20 Minutes, pour © 2020 Twentieth Century Studios.