20 Minutes : Actualités et infos en direct
POLICEDes grossistes chinois soupçonnés d’avoir blanchi 36 millions d’euros

Seine-Saint-Denis : Des grossistes chinois soupçonnés d’avoir blanchi 36 millions d’euros

POLICESoupçonnés d’utiliser une société d’import-export pour réaliser d’importants transferts d’argent vers la Chine, six hommes ont été mis en examen
Billets de banque (Illustration).
Billets de banque (Illustration). - FRED SCHEIBER/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Soupçonnés d’avoir transféré plus de 36 millions d’euros vers la Chine, via une société d’import-export, six hommes ont été mis en examen pour blanchiment et travail dissimulé. Âgés de 35 à 49 ans, quatre d’entre eux ont été écroués et deux autres ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire, a précisé le parquet de Bobigny, confirmant une information du Parisien.

Cette affaire intervient à la suite de plusieurs alertes Tracfin, la cellule antiblanchiment de Bercy, sur des transferts d’argent importants vers la Chine. L’enquête, confiée à la Brigade de recherches et d’investigations financières (BRIF) de la police judiciaire parisienne en 2021, évalue à plus de 36 millions d’euros l’argent envoyé en Chine.

Des grossistes en prêt-à-porter servent d’intermédiaire

Le système, bien rodé, consistait à mettre en relation « ceux qui ont des espèces et ceux qui en ont besoin », selon une source proche de l’enquête. C’est le gérant d’une société d’import-export du Cifa (Centre international France Asie), où se trouvent des grossistes en prêt-à-porter, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), qui va servir d’intermédiaire.

Des réseaux viennent déposer leurs espèces issues de leurs trafics auprès du gérant et récupèrent leur argent sur des comptes ouverts à l’étranger. Ce dernier prend une commission sur les virements.

Des employeurs au noir, qui ont besoin en retour d’espèces, viennent les récupérer auprès du gérant. Celui-ci établit de fausses factures et des virements sont envoyés vers la Chine via des comptes rebonds, ouverts notamment en Allemagne.

1,5 million d’euros saisis pendant l’enquête

Au cours de l’enquête, 1,5 million d’euros ont été saisis sur des comptes bancaires européens avant leur fuite en Chine. Une vaste opération a été menée le 3 avril aboutissant à l’interpellation de huit personnes en région parisienne et la perquisition de 172.000 euros d’espèces et environ 1,4 million d’euros saisis sur des comptes bancaires ainsi que des voitures et montres de luxe, selon cette source.


Dans cette affaire, « il y a encore des personnes à ramasser et à entendre », précise une source proche de l’enquête.

Sujets liés