20 Minutes : Actualités et infos en direct
Jeu de fruitsQuel est le secret derrière le succès soudain de Suika Game ?

Quel est le secret derrière le succès soudain de Suika Game ?

Jeu de fruitsEntre jeu de réflexion et d’adresse, Suika Game combine tout ce qu’il faut pour captiver des millions de joueurs
Bonne chance pour faire quelque chose avec les fraises du bas...
Bonne chance pour faire quelque chose avec les fraises du bas... - Nintendo eShop / Nintendo eShop
Xavier Regnier

Xavier Regnier

«Mais pourquoi mes cerises ne se touchent pas ? » Si vous entendez ce cri de frustration à l’autre bout du couloir, pas de panique : votre voisin est seulement en train de passer un mauvais moment dans sa partie de Suika Game, que l’on peut traduire par « jeu de la pastèque ». Comme 2048 ou Candy Crush avant lui, ce petit jeu, jouable gratuitement sur navigateur, connaît une popularité exponentielle en cet automne morose.

Mais c’est quoi ce « jeu de la pastèque » ? Quel est le secret derrière son succès ? Et pourquoi marche-t-il maintenant, alors qu’il est disponible depuis presque deux ans ? 20 Minutes est parti à la cueillette de fruits numériques, avec l’analyse de Guillaume Grandjean, chercheur en études vidéoludiques.

C’est quoi exactement Suika Game ?

Disponible depuis décembre 2021 sur le Nintendo eShop japonais, le jeu développé par Aladdin X consiste à empiler des fruits qu’il faut faire fusionner par paire, jusqu’à obtenir une pastèque. Ainsi, deux cerises donnent une fraise, deux fraises font un raisin, etc. Chaque fruit est de plus en plus gros, et il ne faut pas dépasser le bord du bocal où l’on empile les fruits.

Au total, il existe onze fruits dans le jeu. Reprenant les mots du streamer américain Ludwig, Guillaume Grandjean, chercheur en études vidéoludiques, résume : « ça ressemble à 2048, la différence c’est qu’il y a plus de RNG », comprenez de hasard.

Sur quoi repose le succès d’un tel jeu ?

Au-delà du design très mignon des fruits et de la simplicité des règles, Suika Game est surtout « un très bon jeu en matière de game design », salue Guillaume Grandjean. Le jeu combine deux mécaniques, avec un côté « puzzle-réflexion à la Tetris ou 2048 » et une dimension d’adresse que le spécialiste compare à « un jeu de pétanque, avec un double objectif d’agencement et d’interaction entre les boules ».

Car ce qui fait la force de Suika Game, c’est aussi « la physique de glissade ». Les fruits s’entrechoquent, glissent les uns sur les autres ou au fond de la boîte, roulent, sont parfois projetés par la fusion de deux autres fruits. Sans oublier que le fait de devoir agencer « des pièces rondes dans un contenant carré est un moteur de chaos » qui crée des « interstices mal comblés ».

Pourquoi le jeu explose maintenant, deux ans après sa sortie ?

Disponible depuis presque deux ans au Japon, le jeu menait une existence discrète jusqu’à la fin de l’été. « Ce qui a propulsé le jeu, ce sont les streameurs japonais, en particulier les Vtubeurs », représentés par un avatar numérique plutôt que directement filmés, raconte Guillaume Grandjean. Au cours du mois de septembre, le titre est téléchargé un million de fois sur le Nintendo eShop, annonce Aladdin X, et cumule 2 millions de ventes au Japon dès le 16 octobre. Le 20 octobre, Suika Game devient mondialement disponible, avant de proposer une interface en anglais le 24 octobre et d’adopter un visuel spécial pour Halloween.

Là aussi, les streameurs nord-américains et européens vont s’emparer du phénomène. « Il y a une adéquation de ce jeu avec la spectacularisation du jeu vidéo », explique Guillaume Grandjean, pour qui Suika Game « s’adapte particulièrement bien au streaming ». D’une part, parce que la physique de glissade « crée de l’aléatoire, du chaos, donc de la frustration, de l’excitation, donc du contenu divertissant ». Mais aussi parce qu'« il n’y a pas de timer, d’urgence, le streamer peut prendre son temps pour réfléchir, ça laisse un espace de discussion avec sa communauté », renchérit le spécialiste en études des jeux vidéo. Il note d’ailleurs que là où ce genre de jeu est « souvent orienté sur le marché mobile, Suika Game sort sur Switch et navigateur, ce qui entre en collusion parfaite avec le streaming ». Une stratégie bien pensée dont Aladdin X récolte les fruits.

Sujets liés