«Red Dead Redemption»: Quand «GTA» rencontre Sergio Leone...

TEST JEUX VIDEO Enfin un western sur consoles HD...

Brice Prosperi et Gabriel Féron

— 

 Red Dead Redemption Cover
 Red Dead Redemption Cover — DR

Après un «Red Dead Revolver» plutôt sympathique, Rockstar remet le couvert avec «Red Dead Redemption». La question: S’agît-il d’une simple copie de «Grand Theft Auto IV» à la sauce western ou d’une œuvre inspirée?


L’histoire: Il était une fois dans l’Ouest

Vous incarnez John Marston, un ex-hors-la-loi laissé pour mort par ses anciens compères, qui part à la recherche de sa famille en danger. L’histoire se déroule au début du XXe siècle à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, en pleine révolution industrielle. Epoque qui signe la fin de l’ère des cow-boys.



Gameplay: Le Bon, la Brute et le Truand

Les développeurs de Rockstar San Diego ont créé un véritable écosystème qui permet de ne jamais s’ennuyer lors de vos longs voyages à cheval. Lapins sauvages, coyotes ou grizzlis égaieront vos parcours et rempliront votre panse.

Il n’est pas rare non plus d’être témoin d’une attaque de diligence ou même d’une pendaison sauvage. Et c’est là que «Red Dead Redemption» ensorcelle le joueur: vous êtes libre d’aider ces étrangers ou de passer votre chemin. Des choix qui auront une grande influence sur votre réputation: vous serez craint si vous choisissez de devenir un dangereux criminel, ou respecté si vous décidez de devenir un implacable justicier.

Le déroulement de l’histoire s’apparente aussi à ce qui était proposé dans «GTA IV». Les différentes missions scénarisées sont marquées par des points sur la carte et se déclenchent en se rendant à l’endroit prévu. De très nombreuses quêtes annexes sont aussi disponibles avec au programme cueillette de fleurs, chasse aux oiseaux ou sauvetage de la veuve et l’orphelin.

Côté fusillade, «RDR» dégaine un système de visée inspiré de celui de «GTA IV». Principale différence, le jeu introduit une jauge de sang froid qui permet de marquer plusieurs ennemis au ralenti, pour ensuite les éliminer en vidant votre chargeur plus vide que votre ombre.



Réalisation: Le moteur de GTA IV… couleur sable

Les graphismes de «Red Dead Redemption» sont très réussis et l’ambiance «Far-West» y est incroyablement retranscrite. La bande son est elle aussi à la hauteur des attentes et rythme parfaitement l’action des différents combats.

«Red Dead Redemption» propose aussi un mode multi-joueurs bien pensé qui vous permettra d’affronter d’autre joueurs dans divers mode de jeux. Un système de points d’expérience permet également de gagner des niveaux au fur et à mesure de vos faits d’arme.



Les plus :

Un univers incroyablement riche, des dialogues percutants, une bande-son et une durée de vie énorme... «Red Dead Redemption» a l’étoffe d’un très grand jeu.

 

Les moins :

Quelques bugs de collision ou d’affichage, mais rien de réellement gênant.

 

 Note : 9,5/10

«Red Dead Redemption» propose un univers riche et cohérent. Le jeu possède une véritable identité en associant des mécaniques de gameplay maîtrisées et une direction artistique très originale. Il s’agît sans aucun doute du jeu de l’année.