20 Minutes : Actualités et infos en direct
PHOTO INSTANTANÉEL’Instax Pal de Fujifilm met 41 grammes de malice au pied du sapin

Instax Pal : A quoi peut bien servir le microscopique appareil photo de Fujifilm ?

PHOTO INSTANTANÉE« 20 Minutes » a testé le drôle d’appareil photo miniature de Fujifilm qui ne pèse que 41 grammes
Avec son Instax Pal, Fujifilm réinvente son appareil photo instantanné.
Avec son Instax Pal, Fujifilm réinvente son appareil photo instantanné. - Fujifilm / 20 Minutes
Christophe Séfrin

Christophe Séfrin

L'essentiel

  • Avec son Instax Pal, Fujifilm ajoute une drôle de pièce dans sa collection d’appareils photo instantanés Instax.
  • De la taille d’une balle de golf, ne pesant que 41 grammes, il réalise des photos que l’on peut soit imprimer sur une imprimante du constructeur, soit partager sur les réseaux.
  • Vendu 99 euros, il reste, certes, limité, mais apporte un peu de folie dans la photo et s’impose comme une chouette idée de cadeau.

Qu’est-ce qui tient dans la main, qui est rond comme une balle de golf, qui clignote et prend des photos ? Réponse : l’Instax Pal de Fujifilm ! Si l’on pouvait reprocher au fabricant de ne guère se renouveler et de décliner de façon un peu mécanique ses appareils photo instantanés Instax au gré des saisons, le retour de bâton est musclé : avec le Pal, Fuji innove ! Inattendu et surprenant, ce minuscule appareil photo a plus d’un tour dans son sac comme 20 Minutes a pu le constater.

41 grammes pour en mettre plein la vue

Evidemment, il s’agit d’un gadget. Mais d’un chouette gadget ! Avec son Instax Pal, Fujiflm surprend. Pas plus gros qu’une balle de golf, ce nouvel héritier de la dynastie Instax a tout du petit compagnon à conserver dans sa poche. Ne pesant que 41 grammes, disposant d’un gros bouton de mise en route sur le dessus, d’un déclencheur à l’arrière, d’une mémoire interne pour stocker jusqu’à 50 photos, mais aussi d’un port pour carte microSD pour en étendre la capacité, le Pal peut se déclencher manuellement ou à distance.

Pour cela, l’application Instax Pal de Fuji permet de prendre la main sur le petit appareil. Pas de quoi jouer les espions néanmoins : sur le dessus du Pal, un voyant LED bleu témoigne du fait que l’appareil est allumé. Plutôt que de photographier quelqu’un à son insu, l’idée est plutôt de réaliser des selfies et selfies de groupe en contrôlant d’abord son cadrage sur l’écran de son smartphone, puis en appuyant sur le déclencheur. Pas mal, aussi, pour photographier son animal de compagnie en gardant ses distances.

L'Instax Pal de Fujifilm peut être déclenché manuellement ou à distance, depuis une application.
L'Instax Pal de Fujifilm peut être déclenché manuellement ou à distance, depuis une application. - Fujifilm

Chaque photo prise est ensuite instantanément transférée en Bluetooth dans l’application. Elle pourra y être recardée, pivotée, retouchée (luminosité, contrastes et saturation) et profiter de différents filtres (de « Cool » pour un aspect glacé à « Brumeux » pour un aspect voilé, il y en a une vingtaine). Du texte et des stickers pourront enfin lui être apposés.

Une imprimante dédiée est requise… ou pas

Si le Pal n’intègre qu’un capteur de 5 mégapixels (oui, c’est très peu !), sa vocation n’est évidemment pas de prendre avec lui des photos que l’on compte imprimer au format XXL. Mais de réaliser des petits instantanés marrants, sur le vif, autant de souvenirs à imprimer ensuite sur une imprimante Instax*. La boucle est bouclée, Fuji souhaitant évidemment valoriser son éco système de produits (et accessoirement nous vendre du papier photo). Ainsi, les paramètres du Pal permettent de choisir le format de ses prises de vues. Ceux-ci correspondent à ceux des différentes imprimantes du constructeur : Mini, Square et Wide. Bien vu !

Différentes imprimantes Fujifilm sont compatibles avec l'appareil photo Instax Pal.
Différentes imprimantes Fujifilm sont compatibles avec l'appareil photo Instax Pal. - Fujifilm

Mais que l’on se rassure : si l’on n’a pas envie d’imprimer ses clichés dont le prix de revient avoisine quand même un euro l’unité, il est possible de les sauvegarder et, évidemment de les partager. L’Instax Pal peut donc fonctionner indépendamment de toute imprimante Fuji (mais pas sans smartphone). On regrette que son application ne permette pas de rapatrier de sa photothèque des clichés pris avec son smartphone, justement, pour… les retoucher et les imprimer. Pour cela, une imprimante Fuji et l’application qui va avec sont requis… La boucle est… encore bouclée !

Un OVNI au pied du sapin

Pas de zoom, mais une focale fixe (équivalent 16,25 mm/f/2.2) ; pas de possibilité de tourner des vidéos ; pas d’étanchéité… les défauts ou lacunes de l’Instax Pal sont à la hauteur de ses qualités. Par son approche, il n’est pas sans rappeler le petit appareil photo Ivy Rec de Canon lancé il y a quatre ans (encore disponible chez quelques rares revendeurs pour une centaine d’euros). Mais en plus marrant. D’ailleurs, l’application Instax Pal permet de personnaliser l’appareil, en choisissant la couleur de l’éclairage de son bouton de mise en marche, ou le bruit de son déclencheur.

À 99 euros, un tarif peut-être élevé compte tenu de ses possibilités limitées, l’Intax Pal reste un petit Ovni qui apporte un peu de fun et de folie dans le monde de la photo. Sans aucun doute aussi, une piste de cadeau originale pour un jeune en cette période ou on peut se trouver un peu en panne d’idées…

Sujets liés