20 Minutes : Actualités et infos en direct
CONCURRENCEGoogle développe Apprentice Bard, un moteur de recherche façon ChatGPT

Face à ChatGPT, Google teste une intelligence artificielle intégrée à son moteur de recherche

CONCURRENCEL’intelligence artificielle de Google prendrait en compte des événements récents dans ses réponses, contrairement à ChatGPT
Google avait déjà développé Meena, une intelligence artificielle restée aux premiers stades d’expérimentation. Illustration.
Google avait déjà développé Meena, une intelligence artificielle restée aux premiers stades d’expérimentation. Illustration. - PhotoMIX-Company / Pixabay / Pixabay
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

La révolution ChatGPT serait-elle en train de rebattre les cartes de toute l’industrie numérique ? A commencer par celles des deux des entreprises leader du secteur : Microsoft et Google. Si la multinationale fondée par Bill Gates a décidé d’investir, à hauteur de 10 milliards de dollars, dans l’intelligence artificielle d’OpenAI, Google souhaite de son côté la concurrencer en proposant son propre chatbot intégré à son moteur de recherche : Apprentice Bard, rapporte CNBC. Leur intelligence artificielle, qui utilise la technologie LaMDA de Google, est déjà en cours de test en interne.

Dans les faits, ce système fonctionne de la même manière que ChatGPT. Toutefois, contrairement à cette dernière, elle serait capable de répondre à des questions qui portent sur des événements récents, alors que ChatGPT ne traite que de ceux ayant eu lieu jusqu’en 2021. Dans un test consulté par CNBC, une personne a interrogé Apprentice Bard sur l’éventualité d’autres vagues de licenciements par Google. L’intelligence artificielle a répondu par la négative, avec comme argument la bonne santé financière récente du groupe.

Plusieurs produits possibles

Dans le détail, ce dispositif pourrait se manifester de plusieurs manières. Apprentice Bard pourrait être un « chatbot » fonctionnant sur le même principe que ChatGPT. Il pourrait également s’agir d’une intelligence artificielle intégrée dans une page de recherche alternative de Google. La question formulée par l’utilisateur donnerait alors lieu à des « résultats de recherche », qui s’afficheraient dans des bulles grises pour renforcer l’impression d’une interaction naturelle.



Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Google développe un chatbot. Le groupe avait déjà développé Meena, une intelligence artificielle restée aux premiers stades d’expérimentation. C’est précisément l’arrivée de ChatGPT et le positionnement de Microsoft qui aurait poussé Google à relancer le travail pour investir ce segment. Jeff Dean, le chef de l’intelligence artificielle à Google, a toutefois indiqué à ses employés que la firme souhaitait prendre son temps avant de proposer cette IA, afin de s’assurer qu’elle est un outil fiable pour tous les utilisateurs.

Sujets liés