Kindle, le livre électronique d'Amazon, débarque en France à partir du 19 octobre

HIGH-TECH Amazon commercialise une version internationale dans 100 pays, qui permettra de télécharger sans fil plus de 250.000 livres en anglais...

Philippe Berry, avec AFP

— 

Le Kindle DX face au Kindle 2
Le Kindle DX face au Kindle 2 — Amazon
De notre correspondant à Los Angeles

Les voyageurs l'attendent comme le messie. Les amoureux du livre papier, comme l'antéchrist. Avec tambours et trompettes, le livre électronique d'Amazon, Kindle, va enfin être disponible en France. Amazon a annoncé mercredi la commercialisation d'une version internationale de Kindle dans 100 pays. Il est possible de passer commande dès aujourd'hui sur le site américain, pour une livraison à partir du 19 octobre.
 
>> Le test du Kindle DX à la plage, c'est ici sur 20minutes.fr
 
C'est Kindle 2 (à droite sur la photo) qu'Amazon commercialise et pas la version DX, à l'écran 50% plus grand. Cette version internationale coûte 279 dollars (190 euros) et offre un écran de 6 pouces (15 cm) de diagonale qui utilise une technologie d'encre électronique (en niveaux de gris) qui donne presque l'impression de lire sur du papier. Il peut embarquer jusqu'à 1.500 livres et journaux, qui se téléchargent sans fil via le réseau téléphonique 3G en moins d'une minute. Un livre coûte en moyenne 10 dollars (7 euros) lors de sa sortie (contre environ 20-25 dollars en version papier), et 8 dollars (5 euros) une fois qu'il est disponible en poche..
 
Pour l'heure, les téléchargements ne sont disponibles qu'en anglais, même si le géant de la distribution travaille pour numériser des ouvrages dans d'autres langues. Contactés par 20minutes.fr, Gallimard, Stock et Grasset n'étaient pas disponibles dans l'immédiat. «Nous rêvons d'un Kindle avec chaque livre imprimé, en circulation ou épuisé, dans toutes les langues possibles», a affirmé à l'AFP le PDG d'Amazon Jeff Bezos.
 
Selon le communiqué, 250.000 titres anglais (sur un catalogue de 350.000 ouvrages) seront disponibles à l'international ainsi que certains journaux et magazines comme le New York Times, Newsweek et Le Monde.
 
>> Le test du Reader de Sony, c'est là
 
Amazon ne communique par sur ses ventes. Mais selon les experts, Kindle s'est largement imposé comme le leader aux Etats-Unis. Ce qui est certain, c'est que le marché est en plein boom: l'Association des éditeurs américains a fait état de ventes de 63 millions de dollars dans le secteur des livres électroniques pour le premier semestre 2009, soit une hausse de 149,3% sur un an.
 
En France, Amazon devra notamment affronter la concurrence de la gamme Reader de Sony avant une sortie en 2010 du très attendu eReader de PlasticLogic.
 
Bataille de formats
 
En août dernier, Sony créait la surprise en annonçant l'abandon de son format propriétaire pour l'EPUB, un standard ouvert adopté par plusieurs constructeurs (sur lequel peuvent malgré tout se greffer des DRM pour limiter l'utilisation d'un fichier). En face, la réputation d'Amazon a pris un coup avec l'effacement sauvage de quelques livres non autorisés (dont 1984) sur les Kindle de plusieurs utilisateurs.
 
Nul doute qu'Amazon voudrait bien faire de son Kindle l'iPod du livre. Reste à savoir si son format propriétaire (les livres achetés sur la Kindle store ne peuvent être lus que sur un Kindle ou un iPhone) permettra à Amazon d'établir un monopole, ou si les utilisateurs préféreront la relative ouverture de Sony, ou les futures tablettes d'Apple et Microsoft.
 
Débat: attendez-vous la sortie de ce Kindle pour lire en anglais à moindre coût? Ou ne serez-vous intéressés qu'une fois des titres français disponibles? A moins que rien ne vous fasse lâcher le papier?