Vidéoprojecteurs: Que valent les images géantes des tout petits appareils nomades LED Android TV ?

GRAND ECRAN Pratiques, légers, nomades et d’une mise en œuvre instantanée, les nouveaux vidéoprojecteurs LED Android TV testés par « 20 Minutes » vous aident à transformer n’importe quel mur en écran géant

Christophe Sefrin
— 
Trois vidéoprojecteurs Android TV à l'essai — 20 Minutes
  • Faute d’espace pour se créer une petite salle de cinéma à la maison, il est possible de projeter occasionnellement en grand ses films, séries et jeux sur un simple mur.
  • Solution : un projecteur LED nomade qui, mis en œuvre en quelques instants, permet d’improviser une soirée grand spectacle chez soi.
  • Sous Android TV et parfaits pour un usage ponctuel, certains de ces appareils vendus quelques centaines d’euros fonctionnent même sur batterie et peuvent vous suivre partout.

Salon, chambre, bureau… il n’est pas très compliqué de transformer temporairement une pièce en salle de cinéma ou salle d’e-sport avec un écran géant. Solution : un vidéoprojecteur LED nomade. Face à des projecteurs plus classiques, voire fixes, ces modèles de plus en plus nombreux sont d’une mise en œuvre instantanée.

Sous Android TV, ils accèdent à des tonnes de vidéos par le simple biais d’une connexion Internet et peuvent projeter sans fil le contenu de nos smartphones. Cerise sur la techno : ces appareils qui tiennent dans une sacoche s’accommodent d’un simple mur blanc pour projeter films, séries, jeux et matchs au format XXL. Attention : certains disposent d’une batterie, d’autres pas. Et ce ne sont que des appareils d’appoint pour un usage occasionnel.

Le moins cher : Mi Smart Projector 2, de Xiaomi

Elégant avec sa robe blanche et sa façade en tissu anthracite, le Mi Smart Projector 2 saura se faire discret (115 x 150 x 150 mm pour 1,3 kg) dans n’importe quelle pièce. Android TV, son usage est d’une simplicité béotienne : une connexion à Internet suffit pour puiser dans le vivier de vidéos et jeux proposés par la plateforme de Google.

Le projecteur Mi Smart Projector 2, de Xiaomi.
Le projecteur Mi Smart Projector 2, de Xiaomi. - XIAOMI

Full HD, avec des images pouvant être projetées jusqu’à 3 mètres de diagonale, l’appareil gère ses réglages comme un grand : mise au point et correction de trapèzes sont automatiques.

S’il est compatible Dolby Audio, sa puissance de 2 x 5 watts reste un peu faible pour un film d’action mais suffisante pour un classique programme TV. Sa connectique minimaliste (1 x HDMI, 1 x USB 2.0 et une sortie audio) confirme sa vocation d’appareil d’appoint.

599 euros.

Notre avis : Les 500 lumens ANSI embarqués par le Mi Smart Projector 2 nous ont vite prouvé leurs limites quant à sa luminosité. Pour une bonne utilisation de ce projecteur, il est ainsi obligatoire de plonger la pièce dans laquelle il est installé dans le noir. Si ses capacités audio restent limitées, l’équilibre tonal est bien restitué avec des basses suffisamment présentes pour qu’il puisse, en plus de ses fonctions de projecteur, faire office d’enceinte Bluetooth. Bonne idée que celle du pas de vis logé dans la base de l’appareil, qui lui permet d’être simplement fixé sur un trépied.

Le plus esthétique : Halo +, de XGIMI

Spécialisée dans les projecteurs, la firme XGIMI propose avec cet Halo + un projecteur bien équipé. Compact (113,5 x 145 x 171,5 mm pour 1,6 kg), il fonctionne sur secteur, mais aussi batterie, avec une autonomie annoncée de 2 heures, juste ce qu’il faut pour un long-métrage.

Le projecteur Halo +, de XGIMI.
Le projecteur Halo +, de XGIMI. - XGIMI

Full HD et compatible avec les contenus 4K, le Halo + est lui aussi sans réglage, sa mise au point et sa correction de trapèze étant automatiques. Ainsi peut-il projeter une image aux angles parfaitement droits, même s’il n’est pas perpendiculaire à son écran de projection.

Sous Android TV, le Halo + peut non seulement profiter des contenus et plateformes proposées par les services de Google, mais aussi de ceux de la plupart des smartphones, par simple mirroring. XGIMI a confié à Harman Kardon la gestion sonore de projecteur. Résultat : celui-ci affiche 2 x 5 watts de puissance, avec une compatibilité DTS et Dolby. Cette dernière n’a d’intérêt qu’une fois le projecteur connecté à un amplificateur compatible. Via sa prise HDMI, les consoles PlayStation, Xbox et autres platines Blu-ray sont les bienvenues.

849 euros.

Notre avis : Avec une diagonale de projection confortable pouvant atteindre près de trois mètres, le spectacle est l’invité d’honneur de ce bon projecteur qui, sinon une batterie à l’autonomie restreinte, remplit bien sa mission. Avec un temps de latence de 26,5 ms, il semble particulièrement bien adapté au jeu vidéo. Le soin apporté au design avec des boutons tactiles sur la surface de l’appareil est un plus. Moyennant 99 euros, le constructeur fournit un support optionnel grâce auquel le projecteur peut parfaitement être orienté, sans avoir à le poser sur des bouquins.

Le plus complet : PicoPix Max TV, de Philips

Le PicoPix Max TV possède une discrétion exemplaire (158 x 150 x 119 mm pour 1,96 kg). Une fois connecté sur votre réseau domestique, le voici prêt à diffuser vos programmes préférés en Full HD.

Le projecteur PicoPix Max TV, de Philips.
Le projecteur PicoPix Max TV, de Philips. - PHILIPS

D’abord, ceux proposés par Android TV. De YouTube à Netflix, il suffit de vous connecter à la ou les plateformes auxquelles vous êtes abonnés pour profiter de vos vidéos comme sur un classique téléviseur. Ensuite et sans fil, à ceux issus de votre smartphone ou tablette Android, iOS et même d’ordinateurs Windows ou Mac OS.

Capable de projeter des images en Full HD jusqu’à plus de 3 mètres de diagonale, cet appareil, qui est compatible avec les contenus 4K, se distingue par sa grande praticité. Sans réglage (son autofocus et sa correction de trapèze sur 4 angles sont automatiques), sa simplicité reste sa marque de fabrique. Fonctionnant sur secteur, il est même équipé d’une batterie de 21.000 mAh pouvant lui offrir une autonomie jusqu’à 4 heures. De quoi se faire un dernier épisode de sa série préféré, au chaud sous la couette, pour bien terminer une soirée binge watching ! Ou un nouveau niveau de son jeu favori. Offrant une jolie colorimétrie et une luminosité suffisante dans la plupart des circonstances, le PicoPix Max TV peut pécher par des contrastes un peu insuffisants dans une pièce où la pénombre n’aurait pas été suffisamment faite. Eteint, il peut faire office d’enceinte Bluetooth avec une puissance plutôt convenable de 2 x 12 watts. Sa prise HDMI attend votre console de jeux ou platine DVD/Blu-Ray. Enfin, sa télécommande avec accès direct à Netflix et Prime Vidéo évite de plus amples manipulations si l’on est fan de ces plateformes.

899 euros.

Notre avis : Bien qu’assez cher, ce projecteur a confirmé son potentiel de séduction durant nos essais. Sa luminosité de 900 lumens ANSI reste l’un de ses principaux arguments, qui lui permettent d’offrir une luminosité correcte, même dans une pièce semi-éclairée. Autre argument et non des moindres : sa batterie, qui permet à l’appareil de nous suivre de pièce en pièce avec une autonomie plus que respectable.