Après Google, IBM annonce avoir atteint la suprématie quantique avec son ordinateur Eagle

ORDINATEUR QUANTIQUE Reste encore à la firme d’apporter la preuve de cette annonce

David Manfredini pour 20 Minutes
— 
IBM affirme avoir atteint une «?véritable suprématie quantique?»
IBM affirme avoir atteint une «?véritable suprématie quantique?» — Geeko

C’est désormais devenu un rendez-vous régulier dans le monde de l’informatique quantique : une nouvelle annonce d’un ordinateur ayant atteint la « suprématie quantique » vient d’être réalisée. C’est cette fois IBM qui affirme avoir accompli cet exploit avec son ordinateur quantique « Eagle ».

La suprématie quantique est un terme marketing très à la mode, qui désigne le « moment » où les ordinateurs quantiques pourront résoudre des problèmes jusque-là impossibles à effectuer pour des ordinateurs classiques dans un délai qui ne se compte pas en décennies ou en siècles.

Du chemin encore à parcourir

Déjà en 2019, Google annonçait avoir atteint la suprématie quantique. Plus récemment, en juillet 2021, des chercheurs chinois ont affirmé avoir atteint cet objectif avec leur nouveau superordinateur quantique.

Dans la réalité, nous sommes encore loin d’une véritable suprématie quantique et les exemples actuels ne s’appliquent qu’à des cas très précis. IBM a d’ailleurs contesté les résultats de Google en indiquant qu’un supercalculateur traditionnel aurait pu résoudre le problème en 2 jours et demi. Il reste donc du chemin à parcourir pour atteindre la suprématie quantique, mais les recherches sont cependant très encourageantes.

Un processeur de 127 qubits

Quoi qu’il en soit, le PDG d’IBM, Arvind Krishna, a affirmé auprès du site d’actualité Axios que leur processeur Eagle était « capable de faire des choses qu’aucun superordinateur ne peut faire ». Il a ajouté qu’il n’y avait aucun autre système sur la planète, classique ou quantique, qui puisse faire ce qu’Eagle peut faire : « Il est impossible de le simuler sur autre chose, ce qui implique qu’il est plus puissant qu’autre chose ».

Le PDG a déclaré que ce nouveau processeur Eagle pouvait gérer 127 qubits, l’unité de mesure de la puissance de calcul quantique. En dépassant les 100 qubits, IBM affirme avoir franchi une étape importante dans les capacités des ordinateurs quantiques face aux ordinateurs traditionnels. Pour l’instant toutefois, nous ne savons pas de quoi est capable Eagle. On ne sait par exemple pas s’il peut effectuer des tâches différentes ou s’il ne fonctionne que sur une tâche unique. Bien que cela soit toujours au stade d’hypothèse, les chercheurs estiment qu’il faudra atteindre plusieurs milliers de qubits pour réaliser de véritables avancées grâce à l’informatique quantique. Le chemin est donc encore long à parcourir.