Informatique : Découvrez les pires mots de passe utilisés en France en 2021

CYBERSECURITE La liste des 200 mots de passe les plus utilisés en France en 2021 a récemment été publiée et comporte encore une fois de nombreuses combinaisons très faibles

20 Minutes avec Agence
— 
Illustration d'une demande de mot de passe de déverrouillage sur un smartphone.
Illustration d'une demande de mot de passe de déverrouillage sur un smartphone. — Carolyn Kaster/AP/SIPA

Les équipes du logiciel de gestionnaire de mots de passe NordPass ont récemment publié, sur la base de travaux de chercheurs indépendants, la liste des mots de passe les plus utilisés en France en 2021, rapporte Numerama ce vendredi. Cette liste, remplie comme chaque année de mots de passe très faibles, est également l’occasion de rappeler les bonnes pratiques afin de garantir sa sécurité informatique.

Sur le podium du classement, on retrouve en effet « 123456 » (2,1 millions d’occurrences), « 123456789 » (près de 900.000 occurrences) et « azerty » (près de 700.000 occurrences). Ces mots de passe ont tous la particularité de mettre moins d’une seconde à être découverts, selon les estimations des chercheurs. Dans la liste, beaucoup d’autres mots de passe recensés sont des prénoms, des noms communs ou encore des suites de chiffres, tous étant, là aussi, très faciles à obtenir par un hacker.

Garantir la sécurité informatique

Ainsi, pour assurer la sécurité de ses divers comptes informatiques, différents conseils peuvent être appliqués. La Cnil a notamment fourni une liste des bonnes pratiques en la matière. Ils concernent à la fois la création du mot de passe, le processus d’authentification, la conservation des codes et leur renouvellement. Par ailleurs, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information a également proposé un outil sécurisé permettant aux utilisateurs d'estimer la puissance de leur clé.

Bon nombre de sites sécurisés imposent aussi des restrictions lors de la création des mots de passe. D’autres proposent par ailleurs le passage par l’authentification forte, comme c’est le cas pour les comptes les plus critiques (mail, banque...). Enfin, pour éviter de devoir retenir des clés compliquées, il est également possible de passer par un gestionnaire de mots de passe