Explore, vidéo, fast chat… Tinder change tout pour plaire aux jeunes

APPLIS L’appli cherche des nouveaux moyens de créer la rencontre et s’écarte du modèle qui l’a rendu célèbre

L. Be.
— 
Tinder (illustration)
Tinder (illustration) — STRF/STAR MAX/IPx/AP/SIPA

Tinder passe la seconde pour séduire les jeunes avec plein de nouveautés. L’appli de dating cherche des nouveaux moyens de créer la rencontre et s’écarte du modèle qui l’a rendu célèbre : le swipe. Avec Explore, Tinder veut mettre l’accent sur le divertissement, un peu sur le modèle des Swipe Night qui imaginaient des rencontres autour du visionnage d’une fiction.

On pourra rencontrer des gens en fonction de nos centres d’intérêt. « Par exemple, si vous cherchez un "+1" pour un mariage, vous allez dans Explore pour trouver quelqu’un, ou si vous cherchez des passionnés de chiens ou des entrepreneurs », explique-t-on chez Tinder.

Le retour des échanges vexants ?

On n’est pas dans le « plan cul » mais dans la rencontre pure et dure, qu’elle soit amicale, amoureuse ou « casual ». Tinder bascule donc vers un modèle très social media où on met l’accent sur les centres d’intérêt mais l’appli ne s’arrête pas là. Pour séduire les 18-25 ans, qui représentent 50 % des membres, elle étend sa fonctionnalité vidéo en France. On pourra désormais mettre une vidéo dans sa bio pour donner plus de corps à notre profil.

Dernière nouveauté, les Fast Chat permettront de se parler une minute sans avoir matché au préalable. Un système aléatoire met les membres face à la même série de questions dans un temps chronométré, et en fonction des réponses, chaque membre décide de poursuivre et matcher ou de passer à autre chose. Ces Fast Chat signent aussi le retour d’une forme de violence qui n’existait pas sur Tinder. S’il n’y a pas match après cette discussion rapide, l’utilisateur saura qu’il n’a pas plu à son interlocuteur. Un peu vexant…