BBQ: On a testé la sonde Meat°it + qui surveille vos cuissons et vous dit quand c'est prêt

OBJETS CONNECTES La firme française Mastrad lance sa nouvelle sonde de cuisson Meat°it + que « 20 Minutes » à testée pour mitonner les bons petits plats de l’été

Christophe Séfrin
— 
Vos barbecues d'été passent à la cuisson connectée — 20 Minutes
  • Les objets connectés se logent partout, même au cœur d’une pièce de bœuf ou d’un poisson pour en ajuster la cuisson au degré près!
  • Telle est la vocation de Meat°it + de la société française Mastrad.
  • Connectée à une application, cette sonde permet de cuire à la perfection toutes les viandes et poissons. Avec elle, même les mauvais cuisinier ne peuvent pas se rater...

Rien de pire qu’une côte de bœuf à point alors que vous la vouliez saignante, ou une dorade à peine grillée et déjà carbonisée… La sonde Meat°it + de la marque française d’accessoires de cuisine Mastrad vous promet des cuissons aux petits oignons, sans vous obliger à rester les yeux rivés sur le BBQ.

Plantée dans une pièce de viande ou un poisson, et connectée à une application, Meat°it + veut faire de nous des cuistots hors pair. La fin du cauchemar en cuisine ? 20 Minutes a cuisiné ce drôle de petit accessoire.

La sonde Meat°it + de Mastrad vendue 89 euros.
La sonde Meat°it + de Mastrad vendue 89 euros. - MASTRAD

Le Bluetooth à la rescousse des cuistots

Extraite de sa base de recharge aimantée (pratique pour la « coller » sur un réfrigérateur), Meat°it + ressemble à un petit thermomètre métallique. Son extrémité en plastique noir intègre un peu d’électronique, mais aussi une puce Bluetooth qui lui permet de communiquer avec sa base. Laquelle base, également Bluetooth, communiquera, elle, avec le smartphone du futur top chef. A bord, l’application Meat°it +.

Un temps de cuisson réglé au degré près

Une fois la sonde repérée par le smartphone (la liaison pourrait atteindre jusqu’à 60 mètres, quand même !), il importe d’abord de sélectionner son mode de cuisson : de plancha, à rôtisserie, en passant par fumoir, four et BBQ à charbon. Vient ensuite la sélection du type de mets : bœuf, canard, porc, poisson, dinde, mouton, poulet, veau. Suit celle du type de morceau.

La sonde Meat°it+ sur son socle de recharge également Bluetooth.
La sonde Meat°it+ sur son socle de recharge également Bluetooth. - MASTRAD

Pour le bœuf, par exemple, on peut choisir aloyau, araignée, bavette, etc. Ces sous catégories sont extrêmement nombreuses. Enfin, le cuisinier choisit son type de cuisson. Une température idéale est parfois proposée (comme pour le poisson), mais on peut trouver comme pour le bœuf, les classiques cuissons bleu, saignant, moyen, à point, bien cuit. Reste à planter la sonde dans la pièce (un schéma est proposé sur l’écran du smartphone), tout en prenant soin de laisser dépasser son extrémité en plastique, puis à activer la cuisson dans l’application. En croisant les critères retenus et en mesurant la température mesurée à l’intérieur du morceau en cuisson, l’application sait à tout moment où en est la cuisson.

Une petite clé sert à extraire la sonde sans se brûler à la fin de la cuisson.
Une petite clé sert à extraire la sonde sans se brûler à la fin de la cuisson. - MASTRAD

La sonde mesure la température intérieure du met et la température cible à atteindre définie en choisissant la nature du met et la cuisson désirée. L’utilisateur connaît ainsi en temps réel le temps de cuisson restant. Il peut tranquillement retourner à la préparation de son repas ou prendre l’apéro avec ses amis au bord de la piscine. Mastrad précise que sa sonde mesure la température au degré près et qu’elle peut fonctionner de -30°C à + 300°C. Attention : elle ne peut être utilisée que pour les pièces d’au moins 2 cm d’épaisseur.

Des notifications pour une cuisson aux petits oignons

Trois minutes avant la fin de la cuisson, une alerte sonore et une notification sont reçues. C’est bientôt l’heure de passer à table. Rebelote lorsque la cuisson est terminée, une sirène retentit. Il est cette fois grand temps de retirer sa viande ou son poisson du feu. Accrochée derrière la base de recharge, une petite clé en plastique permet d’extraire la sonde Meat°it + sans se brûler.

Meat°it + peut être également utilisée en cuisine, avec une poele ou au four.
Meat°it + peut être également utilisée en cuisine, avec une poele ou au four. - MASTRAD

Nous avons successivement testé Meat°it + avec une pièce de bœuf au barbecue et un pavé de saumon au four. Les cuissons désirées (respectivement saignante et bien cuit) étaient bien au rendez-vous. En terrain dégagé (à l’extérieur, avec un barbecue) la sonde n’a jamais eu de difficulté à rester connectée à notre smartphone, même à bonne distance. A l’intérieur, la liaison a parfois été interrompue alors que notre saumon était au four, dans la cuisine, et que nous télétravaillons dans notre bureau pourtant pas très loin.

Dans ce cas, un message d’alerte est reçu. Il nous a suffi de placer à mi-chemin entre la cuisine et le bureau la base de la sonde qui fait office de relais pour que le contact soit rétabli. Autre alerte également si la sonde est au contact des flammes. Cela nous est arrivé alors que pressé d’en découdre avec notre viande, nous l’avions placée sur la grille d’un barbecue dont les braises n’étaient pas suffisamment rougeoyantes.

Difficile de se louper…

Meat°it + est la seconde sonde connectée de Mastrad après Meat°it lancé il y a quelques années. Les différences sont minimes : la nouvelle sonde se recharge sur pile et non plus sur batterie, et la base possède un capot de protection. L’application semble avoir également été étoffée. Reste qu’il semble bien difficile de « se louper » avec pareil commis en cuisine. Vendue au même prix que son aînée, soit 89 euros, Meat°it + est incontestablement à recommander aux cuisiniers amateurs ou gaffeurs, mais aussi et surtout à tous les gourmets désireux d’épater leurs invités.