Etats-Unis : Pourquoi Amazon a obtenu l’accès à des milliers d’immeubles pour ses livreurs

INTERNET Les propriétaires doivent donner leur accord alors que les locataires ne sont même pas informés

20 Minutes avec agence
— 
Amazon demande les codes d'accès aux syndicats et aux propriétaires. (illustration)
Amazon demande les codes d'accès aux syndicats et aux propriétaires. (illustration) — Geeko

Depuis 2018, Amazon met à la disposition de ses livreurs un système qui permet de déverrouiller électroniquement les portes des halls de plusieurs « milliers d’immeubles » aux États-Unis, selon une information de l’agence américaine Associated Press (AP) relayée par BFMTV. Ce service, nommé « Key for Business », a été développé pour garantir la livraison des colis en temps et en heure.

Un accord avec les propriétaires

Aux États-Unis, de plus en plus de gestionnaires mettraient ce système en place. Ils doivent cependant obtenir au préalable l’accord des syndicats ou des propriétaires. Les locataires, eux, n’ont pas à donner leur avis et ne sont même pas prévenus.

Pour promouvoir son service, Amazon aurait proposé des cartes-cadeaux de 100 dollars à certains gestionnaires. Ils auraient également « conclu des accords avec des serruriers locaux, pour qu’ils vantent son service lors de leurs interventions », d’après AP.

Un risque sécuritaire ?

Si « Key for Business » semble apparaître comme un service pratique pour les livreurs, certains experts en technologie s’interrogent sur d’éventuels problèmes de sécurité qu’il pourrait engendrer. « Tous les appareils reliés à Internet peuvent être piratés, et cela inclut ceux d’Amazon. Des personnes mal intentionnées pourraient tenter d’ouvrir ces portes », a expliqué Ashkan Soltani, ancien conseiller en numérique de Barack Obama. À l’inverse, Amazon a affirmé que son système offre plus de sécurité face aux vols de colis.

Pour l’instant, « Key for Business » n’est disponible qu’aux États-Unis. Aucune arrivée en France n’est prévue.