Instagram : Accusé de censurer les pro-palestiniens, le réseau social revoit son algorithme

CONTENU Un groupe d'employés s'est plaint de cette suppression brutale qualifiée de « bug » par le réseau social

20 Minutes avec agence
— 
Illustration Instagram.
Illustration Instagram. — Damian Dovarganesd/AP/SIPA

Instagram a dû ajuster son algorithme à cause de pressions exercées en interne. Un groupe d’employés a vu d’un très mauvais œil que des messages pro-palestiniens aient été rendus invisibles pour les utilisateurs du réseau social durant le récent conflit à Gaza, rapporte le Financial Times. L’automatisation de la modération a semble-t-il supprimé des contenus par erreur tels que des publications sur la mosquée al-Asqa, relate The Verge.

Auparavant, l’algorithme d’Instagram mettait en avant les stories originales postées par les utilisateurs et laissait de côté les partages d’autres publications. Cela pouvait donc laisser penser que certains points de vue et sujets étaient censurés. « Nous voulons être vraiment clairs – ce n’est pas le cas », a déclaré un porte-parole de Facebook, propriétaire d’Instagram. « Cela s’appliquait à tout message repartagé dans les stories, peu importe de quoi il s’agit. »

« La modération à grande échelle est biaisée »

L’algorithme ne faisait pas de détails. Les employés n’ont d’ailleurs jamais imaginé que la censure de la part de leur entreprise était délibérée. Pour l’un d’eux, qui s’est confié au Financial Times, « la modération à grande échelle est biaisée contre les groupes marginalisés ». Maintenant, le contenu republié aura autant de poids que le contenu original a confirmé Instagram, dimanche, à The Verge.

Le 6 mai, Instagram a présenté officiellement ses excuses sur Twitter, faisant passer les problèmes rencontrés par les milliers d’utilisateurs pour un « bug technique ». Le lendemain, c’est Adam Mosseri, le patron d’Instagram, qui s’est exprimé : « Hier, nous avons rencontré un bug technique, qui a eu un impact sur les stories, les meilleurs moments et les archives de millions de personnes à travers le monde. Pour les personnes touchées par ce bug, elles ont vu leurs stories qui repartageaient des publications disparaître ainsi que leurs archives et leurs stories de meilleurs moments. »