Strasbourg : La société OVHcloud veut offrir la sauvegarde par défaut après l’incendie de ses serveurs

NUMERIQUE Après l’incendie du 10 mars dernier qui a ravagé une partie de ses installations à Strasbourg, le fournisseur français de services d’hébergement informatique OVHcloud veut faire des sauvegardes automatiques pour ses clients

G.V. avec AFP
— 
OVHcloud à Strasbourg, victime d'un incendie.
OVHcloud à Strasbourg, victime d'un incendie. — EPN/Newscom/SIPA

En mars dernier, le monde de la toile s’était affolé après un violent incendie qui avait  ravagé l'un des centres de données d'OVHcloud à Strasbourg, affectant des centaines de milliers de clients de l’entreprise et provoquant des pertes de données un peu partout dans le monde. Le fournisseur français de services d’hébergement informatique a indiqué mardi qu’il voulait désormais faire bénéficier tous ses clients de sauvegardes automatiques.

Le groupe va également « revoir (ses) normes internes de construction de centres de données futurs, mais aussi existants » , a déclaré le fondateur de l’entreprise Octave Klaba, sur BFM Business. « Nous souhaitons sortir de cette crise par le haut », a-t-il précisé, en détaillant les différentes mesures prises. « On va travailler à ce que l’ensemble des services et des clients bénéficient désormais des sauvegardes. Nous, on va l’offrir, et l’industrie, probablement, va suivre. »

Selon lui, en effet, un certain nombre de clients ne maîtrisent pas ce qu’est le cloud, et ont découvert à l’occasion de l’incendie que les sauvegardes n’étaient proposées en tant qu’option payante. Selon l’entreprise, la nouvelle politique est en train d’être finalisée et n’occasionnera pas de coût supplémentaire pour les clients.

Trois centres de données en région parisienne

Une nouvelle « région » (soit au moins trois centres de données) doit aussi être installée en région parisienne et sera dédiée aux sauvegardes des services hébergés dans les autres centres français d’OVHcloud (Roubaix, Gravelines, Strasbourg). Quant à son introduction en Bourse, dont OVHcloud avait parlé début mars sans fournir de calendrier précis, le processus continue, a dit Octave Klaba, évoquant des annonces dans « quelques semaines ».